Dispatch/Box
Fréquences / disques / photographie / lignes
Georges Rouquier à la Cinémathèque française

Par Jeremy Jeanguenin

Georges Rou­quier dont j’ai déjà par­lé l’an der­nier, fait l’objet d’une rétros­pec­tive à la Ciné­ma­thèque fran­çaise de Ber­cy, du 18 au 30 novembre 2009. Belle occa­sion de renouer avec un ciné­ma aux fron­tières du docu­men­taire, qu’il s’agisse de longs métrages comme  les indis­so­ciables et dia­chro­niques Far­re­bique (1946) et Bique­farre (1983), SOS Naron­ha (1957), ou encore de courts-métrages savou­reux, comme Le Ton­ne­lier (1942), Le Maré­chal-fer­rant (1976).

Scène de Farrebique (1946)

Scène de Far­re­bique (1946)

Je vou­drais évo­quer à ce sujet l’excellente revue Images Docu­men­taires publiée par l’association Images en biblio­thèques, dont le numé­ro 64 (second semestre 2008) a été entiè­re­ment consa­cré au cinéaste avey­ron­nais : de nom­breux articles de Fran­çois Por­cile, des entre­tiens (la mani­feste influence de Fla­her­ty, Cha­plin), des recen­se­ments cri­tiques, ain­si qu’une fil­mo­gra­phie et une biblio­gra­phie très sérieuses.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Leave a Reply