Dispatch/Box
Fréquences / disques / photographie / lignes
Travis Bean (1947 – 2011)

Par Jeremy Jeanguenin

Après un com­bat avec le can­cer, le luthier Tra­vis Bean s’est éteint le 10 juillet der­nier à Bur­bank, Cali­for­nie.

Bri­co­leur pas­sion­né et habi­té d’un esprit nova­teur, il avait fon­dé en 1974 sa socié­té de pro­duc­tion d’instruments, uti­li­sant des maté­riaux raf­fi­nés et une tech­no­lo­gie élec­tro­nique avan­cée. C’est sur ces élé­ments que pou­vait se fon­der une réelle dis­tinc­tion entre une  fabri­ca­tion de luthier et les immenses chaînes de pro­duc­tion à la chaîne amé­ri­caines et japo­naises au cours des années 1970 (il y a non seule­ment Fen­der, mais aus­si toutes les répliques “law­suit”, c’est-à-dire les copies stric­te­ment conformes – voire par­fois meilleures – des modèles amé­ri­cains qui feront l’objet de pour­suites et obli­ge­ront les asia­tiques à conce­voir leurs propres des­sins d’instruments, en évi­tant les paro­dies de logos et de formes de crosses de manche).

La marque de fabrique de Tra­vis Bean reste l’alliage des bois exo­tiques, d’une fini­tion natu­relle (non peinte) et de l’utilisation d’aluminium pour le manche des gui­tares. Comme tout luthier, la per­son­na­li­sa­tion de la demande entrait dans ses para­mètres de concep­tion : la basse à dia­pa­son court pro­duite pour Bill Wyman en est l’illustre exemple.

On compte par­mi les plus fameux joueurs de Tra­vis Bean en pre­mier chef les Rol­ling Stones dans leur période post- Mick Tay­lor : Bill Wyman que nous avons déjà évo­qué dans ces colonnes, mais aus­si Ron Wood et Keith Richards. On pour­ra évo­quer aus­si, pêle-mêle : Jer­ry Gar­cia, Steve Albi­ni, Stan­ley Jor­dan, Joe Per­ry, Lee Ranal­do, Vincent Gal­lo…

Source : http://www.vintageguitar.com/7920/travis-bean-passes/
Site Inter­net : http://www.travisbeanguitars.com/

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Leave a Reply