Dispatch/Box
Fréquences / disques / photographie / lignes
Maus enfin traduit en polonais

Par Jeremy Jeanguenin

La bande des­si­née Maus, chef d’oeuvre d’Art Spie­gel­man, unique en son genre (déploie­ment nar­ra­tif dans un contexte hyper­réa­liste, allers-retours tem­po­rels, sens de l’allégorie, jeux de lan­gage) est enfin lisible depuis 2010 pour le public polo­nais, sous le titre Maus : Wyda­nie zbiorcze. C’est Pio­tr Bikont qui s’est char­gé de la tra­duc­tion. Il aura fal­lu attendre pas moins de dix-huit années pour voir la ver­sion inté­grale tra­duite et édi­tée dans le pays où se déroule la tra­gique his­toire de Vla­dek Spie­gel­man, juif de Częs­to­cho­wa, res­ca­pé de plu­sieurs ghet­tos et d’Auschwitz. Il n’est pas ano­din que le livre révèle sans détours les per­sé­cu­tions anti­sé­mites (avec pour point culmi­nant, le ter­rible pogrom de Kielce en 1946) com­mises par les polo­nais eux-mêmes. La nation polo­naise ambi­va­lente, sou­vent silen­cieuse (sou­ve­nons-nous des vil­la­geois fil­més par Lanz­mann) et peu inci­tée au devoir de mémoire, reste encore prise dans ce que Jean-Yves Potel nomme le “mythe de non-culpa­bi­li­té”.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Leave a Reply