Dispatch/Box
Fréquences / disques / photographie / lignes
For Once in my Life / Stevie Wonder

Par Jeremy Jeanguenin
Ce texte était initialement écrit pour le projet de frise 1967 -- 2017 : 50 ans ! élaboré par le réseau des bibliothèques parisiennes. Etant donné que l’album est sorti en 1968, il a été retiré du projet discographique.
Je vous le propose tel quel, volontairement concis.

Stevie Wonder For Once in my Life

Cet album est déjà le neuvième pour celui qu’on appelait encore un an auparavant « Little Stevie Wonder », à tout juste 18 ans. Fer de lance de lance des studios Motown de Berry Gordy, aux côtés des Supremes menées par Diano Ross, Stevie Wonder démontre aussi son grand talent de multi-instrumentiste, s’installant volontiers derrière la batterie, maniant l’harmonica en virtuose et mettant en avant le clavicorde qui allait devenir sa marque de fabrique. Peut-être moins abouti que Signed, Sealed, Delivered qui porte son empreinte de songwriter, For Once in My Life est composé également de reprises goûteuses (Billie Holiday, Bobby Hebb) rehaussées par la prestation des Funk Brothers, les musiciens chevronnés de Motown. La version de Sunny est une démonstration de reprise savoureuse.

L’héritier : Raphael Saadiq

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Comments are closed.