Dispatch/Box
Fréquences / disques / photographie / lignes

La bande des­si­née Maus, chef d’oeuvre d’Art Spie­gel­man, unique en son genre (déploie­ment nar­ra­tif dans un contexte hyper­réa­liste, allers-retours tem­po­rels, sens de l’allégorie, jeux de lan­gage) est enfin lisible depuis 2010 pour le public polo­nais, sous le titre Maus : Wyda­nie zbiorcze. C’est Pio­tr Bikont qui s’est char­gé de la tra­duc­tion. Il aura fal­lu attendre pas […]

Je reviens sur En fla­grant délire de John Len­non, pour pré­sen­ter les pre­mières de cou­ver­ture des édi­tions de 1965 et 1970, qui portent une men­tion par­ti­cu­lière quant au pro­blème posé par la tra­duc­tion. Outre l’intérêt gra­phique des cou­ver­tures, la men­tion varie avec quelque fan­tai­sie. Alors que la pre­mière (1965, Robert Laf­font) porte en cou­ver­ture “Ten­ta­tive […]

Mais quelques livres existent qui per­mettent d’apercevoir, comme en moins grand nombre cer­taines ren­contres, un monde plus abou­ti que l’infecte décom­po­si­tion pré­sente. Jaime Sem­prun s’est éteint le 3 août 2010, dans la dis­cré­tion qui carac­té­ri­sait sa vie. Fils de l’écrivain Jorge Sem­prun, il fut l’un des der­niers col­la­bo­ra­teurs de Guy Debord, par­ti­ci­pa au cata­logue Champ […]

Dans ma biblio­thèque. Trois titres du cata­logue de Jean-Jacques Pau­vert édi­teur, dans la col­lec­tion “Liber­tés” (petit for­mat in-12) dont les cou­ver­tures sont signées Pierre Fau­cheux, et dont les thé­ma­tiques sont tou­jours d’actualité (ici, res­pec­ti­ve­ment) : la guerre, le cen­trisme, la laï­ci­té. Viet­nam, de Mary McCar­thy (1968) Le Par­ti gris, d’Henri Guns­berg (1966) L’Église et la […]

Je pro­fite d’être à Mont­réal pour signa­ler cette infor­ma­tion qui me vient de France (per­son­nel­le­ment, j’y serai déjà reve­nu à cette date). Un col­loque “Ima­gi­ner l’avant-garde aujourd’hui : enquête sur l’avenir de son his­toire” se tien­dra les 7 et 8 juin 2010 à l’UQÀM (Uni­ver­si­té du Qué­bec à Mont­réal). La confé­rence intro­duc­tive sera menée par Hen­ri Béhar.

C’est l’entreprise d’un libraire de Bama­ko (Mali), Kona­té Brou­laye, qui, accom­pa­gné d’une asso­cia­tion d’informaticiens, pro­pose une « sta­tion ser­vice » numé­rique à ses clients : “La Source”. Pour ce faire, une borne très sim­pli­fiée contient un ordi­na­teur sous sys­tème Linux (ici, Ubun­tu : l’origine ban­toue de ce mot dési­gnant l’être comme exis­tant par rap­port à ce que sont les […]

Et on tue­ra tous les affreux, de Ver­non Sul­li­van (pseu­do­nyme de Boris Vian, ici pré­ten­du­ment tra­duc­teur), 1948 aux Édi­tions du Scorpion.

© Droits réservés

L’animal lit­té­raire par excel­lence (ah ! Allan Poe !) que nous avons évo­qué déjà avec Champ­fleu­ry, Per­ec, puis Ôe, est aus­si l’animal fétiche de l’éditeur. Ici, Jean-Jacques Pau­vert, émé­rite édi­teur du XXe siècle. Les Chats, c’est aus­si un album de Bob Siné paru chez Gar­nier et édi­té par J.J. Pau­vert en 1952.

La Biblio­thèque publique d’information du Centre Georges-Pom­­pi­­dou (BPI) accueille en ce moment une modeste quoique remar­quable expo­si­tion de flip books issus de la col­lec­tion de Pas­cal Fou­ché. Pas­cal Fou­ché édi­teur (Gal­li­mard, puis le Cercle de la Librairie/Électre) et his­to­rien (une thèse sur Le Sans Pareil qui a fait date, le fameux édi­teur du Jésus-Christ Rastaquouère […]

Chat noir par Sadanobu, École d

J’aime beau­coup cette idée de réunir sur ce blog quelques extraits sur les chats en lit­té­ra­ture. Cette fois, il ne s’agit pas exac­te­ment d’un hom­mage pas­sion­né, dévoué, obsé­quieux (Bau­de­laire, Champ­fleu­ry), encore moins mièvre. C’est dans la nou­velle Seven­teen (voyez ici la réfé­rence très expli­cite aux dix-sept ans sous les tilleuls d’Arthur Rim­baud) du japo­nais Ken­za­burō Ōe […]

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...