Vincent Segal parle de Dazed and Confused

Ça remonte à 2004. Vincent Segal (fameux vio­lon­cel­liste, bas­siste et touche à tout : Mat­thieu Che­did, Elvis Cos­tel­lo, Dick Anne­garn…) parle dans l’é­mis­sion de Fran­çois Bon Chiens noirs des seven­ties (dif­fu­sée sur France Culture).

Le texte de Fran­çois Bon accom­pa­gné d’un extrait de Vincent Segal, au vio­lon­celle et sam­pleur… c’est sur le Tiers Livre !

Pour moi, la par­tie la plus réus­sie de l’ou­vrage de Fran­çois Bon est l’émou­vant por­trait qu’il dresse de John Bon­ham, de loin le plus abou­ti de son ouvrage. Le plus bel hom­mage que j’ai pu lire au meilleur bat­teur de tout le rock n’ roll, qui figure dans son livre Rock n’ Roll, un por­trait de Led Zep­pe­lin (Albin Michel, 2008). Ce por­trait du diri­geable par Fran­çois Bon est à recom­man­der chau­de­ment !

Pho­to­gra­phie © Herb Greene

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Jeremy Jeanguenin

2 réflexions sur « Vincent Segal parle de Dazed and Confused »

Laisser un commentaire

Revenir en haut de page
%d blogueurs aiment cette page :