Dans la crypte de Wolfgang

wolfgangs-vaultWolf­gang’s Vault est un site de dif­fu­sion de musique “live” en strea­ming, qui se pro­pose de déter­rer les bandes les plus mys­té­rieuses, les fameux boot­legs dont seuls ses tenan­ciers semblent déte­nir le secret quant à les déni­cher.

On peut notam­ment s’a­bon­ner à une news­let­ter heb­do­ma­daire, qui recense toutes les nou­velles bandes numé­ri­sées et dif­fu­sées sur Wolf­gang’s Vault (sec­tion “Concert Vault”). Une autre par­tie pro­pose des télé­char­ge­ments. D’autres sec­tions com­plètent l’offre autour de la musique : des vidéos inédites, des inter­views, des reliques en vente (vieux maga­zines, vieux tickets de concert, pro­duits déri­vés d’é­poque), des gale­ries de pho­tos, des pos­ters, un blog, un calen­drier des concerts à ave­nir aux États-Unis.

Le Jefferson Airplane promu par Bill Graham. Affiche originale.
Le Jef­fer­son Air­plane, Hen­drix, The Who, etc. pro­mus par Bill Gra­ham pour le Fill­more Sum­mer Series Fes­ti­val. Affiche ori­gi­nale.

La com­pa­gnie a été fon­dée en 2002, sur la base des archives héri­tées du pro­mo­teur Bill Gra­ham, né Wolf­gang Gra­jon­ca, grand conser­va­teur de pos­ters, bandes et autres pro­duits (sans doute un des plus fameux col­lec­tion­neurs des pro­fes­sion­nels du rock n’roll, aux côtés de Bill Wyman, bas­siste hono­raire et archi­viste en chef des Rol­ling Stones). À l’heure actuelle, le site devrait atteindre les quelque 3000 enre­gis­tre­ments live. Les bandes pro­viennent en majeure par­tie de Bill Gra­ham Pre­sents, the King Bis­cuit Flo­wer Hour radio show, Sil­ver Eagle Cross Coun­try radio show, The Record Plant recor­dings archive, The Daw­son Sound col­lec­tion, The Ash Grove archive, Daytrotter.com archives, Noise Pop ’07, ’08 and ’09 col­lec­tions, New­port Jazz.

À noter que le site res­pecte les droits d’au­teurs, en sou­met­tant en amont des requêtes d’au­to­ri­sa­tion d’ex­ploi­ta­tion. Ain­si, la com­pa­gnie est pas­sée en 2008 à la négo­cia­tion directe avec les artistes pour l’ex­ploi­ta­tion de conte­nus inédits. Une muta­tion ici très nette des archives musi­cales grâce à l’In­ter­net : de nou­velles voies paral­lèles appa­raissent aux côtés des formes plus tra­di­tion­nelles d’ex­ploi­ta­tion des œuvres qui pas­saient ad hoc par le contrat liant l’ar­tiste à sa mai­son de disques et ses pro­mo­teurs.

Pour don­ner un exemple, le der­nier cour­riel que j’ai reçu du Wolf­gang’s Vault (8/9/2009) nous pro­pose un live de Bob Dylan & The Band enre­gis­tré le 14 février 1974, accom­pa­gné d’une sélec­tion (la “play­list”) de reprises de Dylan, ain­si qu’un concert de Jack Elliott, élève de Woo­die Guthrie et père spi­ri­tuel de “Rob Zim”.

Bref, si vous ado­rez déni­cher de bons vieux boot­legs de der­rière les fagots, faites un tour sur Wolf­gang’s Vault, ça vaut le détour. Pour les accros du surf mobile, sachez que l’ap­pli­ca­tion Wolf­gang’s Vault sur iPhone a été consa­crée en 2008 !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Jeremy Jeanguenin

Laisser un commentaire

Revenir en haut de page
%d blogueurs aiment cette page :