Warning: Constant ABSPATH already defined in /web4/dispatchbox/www/wp-config.php on line 26
Chats Archives - Dispatch/Box
  • Avant-garde,  Bande dessinée,  Chats,  Culture de l'écrit,  édition,  Figures de l'édition,  Histoire du livre,  Lecture,  Librairie,  Littérature,  Livres,  Politique,  Politique éditoriale

    L’éditeur et son chat

    L’a­ni­mal lit­té­raire par excel­lence (ah ! Allan Poe !) que nous avons évo­qué déjà avec Champ­fleu­ry, Per­ec, puis Ôe, est aus­si l’a­ni­mal fétiche de l’é­di­teur. Ici, Jean-Jacques Pau­vert, émé­rite édi­teur du XXe siècle. Les Chats, c’est aus­si un album de Bob Siné paru chez Gar­nier et édi­té par J.J. Pau­vert en 1952.

  • Chats,  Citations,  Critique,  Culture de l'écrit,  Écrire,  édition,  Histoire du livre,  Lecture,  Librairie,  Littérature,  Littérature japonaise,  Livres,  Politique,  Traduction

    Le chat au négatif, par Kenzaburō Ōe

    J’aime beau­coup cette idée de réunir sur ce blog quelques extraits sur les chats en lit­té­ra­ture. Cette fois, il ne s’a­git pas exac­te­ment d’un hom­mage pas­sion­né, dévoué, obsé­quieux (Bau­de­laire, Champ­fleu­ry), encore moins mièvre. C’est dans la nou­velle Seven­teen (voyez ici la réfé­rence très expli­cite aux dix-sept ans sous les tilleuls d’Ar­thur Rim­baud) du japo­nais Ken­za­burō Ōe (né en 1935 sur l’Île de Shi­ko­ku) que le chat nous est pré­sen­té sous un abord somme toute déva­luant pour le félin accou­tu­mé aux mœurs quo­ti­dienne de l’hu­main,  le fai­sant pas­ser pour un ani­mal fourbe, sinon sour­nois, pour ter­mi­ner un peu plus en nuance. La nou­velle fait par­tie d’un choix de trois textes réunis sous…

  • Affiche,  Art,  Chats,  Culture de l'écrit,  édition,  Graphisme,  Histoire du livre,  Lecture,  Librairie,  Livres,  Réalisme

    Champfleury, Les Chats

    Réédi­té par Ides & Calendes (1996) et Arléa (2004), Les Chats : his­toire, mœurs, obser­va­tions, anec­dotes est et demeure une des plus exquises obser­va­tion de l’in­tel­li­gence des chats, de leurs manières, atti­tudes et cou­tumes, par le plus grand lit­té­ra­teur féli­no­phile, Jules Hus­son, dit Champfleury. L’é­di­tion ori­gi­nale de Roth­schild (1869) com­por­tait des gra­vures d’É­douard Manet, Dela­croix, Vil­let-Leduc, et… Mérimée ! Un autre édi­teur, JMG Édi­tions, pro­pose depuis juin 2009 une édi­tion assor­tie de 52 dessins. Enfin, une carte d’in­vi­ta­tion pour l’ex­po­si­tion de Théo­phile-Alexandre Stein­lein (1894), que vous connais­sez déjà pro­ba­ble­ment pour être l’illus­tra­teur de la célèbre affiche du Chat Noir de Rodolphe Salis.

  • Chats,  Lecture,  Littérature,  OuLiPo

    Perec et le chat noir

    Anne de Brun­hoff avait pho­to­gra­phié les facé­ties de Georges Per­ec avec son chat noir Délo. Aus­si, Per­ec ren­dit hom­mage au félin en pas­ti­chant Bau­de­laire (Les chats, poème LXVI des Fleurs du mal) dans son roman hila­rant La Dis­pa­ri­tion (1969), lipo­gramme en E (l’ab­sente en ques­tion est bien la voyelle la plus uti­li­sée dans la langue fran­çaise telle qu’on l’é­crit – c’est donc la contrainte impo­sée), sous la forme d’un sonnet : Nos chats Amants brû­lants d’a­mour, Savants aux pouls glaciaux Nous aimons tout autant dans nos sai­sons du jour Nos chats puis­sants mais doux, hono­rant nos tripots Qui, sans nous, ont trop froid, non­obs­tant nos amours. Ami du Gai Savoir, ami du doux…