Warning: Constant ABSPATH already defined in /web4/dispatchbox/www/wp-config.php on line 26
septembre 2009 - Dispatch/Box
  • Art,  Avant-garde,  Critique,  Culture US underground,  édition,  Guy Debord,  La ville,  Littérature,  Livres,  Philosophie,  Sculpture,  Situationniste,  Vauban

    D’une ville idéale : Guy Debord à l’école imaginaire de Vauban

    On savait Guy Debord autant fas­ci­né par les mora­listes que par les grands théo­ri­ciens de la guerre (Clau­se­witz, offi­cier prus­sien qui tra­hit la Prusse pour la Rus­sie en 1812 et rédi­gea un manuel de guerre publié après sa mort par la volon­té de sa veuve ; mais aus­si Sun Tzu, offi­cier chi­nois dont l’exis­tence est sup­po­sée aux Ve et VIe siècles avant J.-C. et auteur du pre­mier trai­té de guerre connu). On sait désor­mais que la stra­té­gie qui l’a­mè­ne­ra bien plus tard a deve­nir l’in­ven­teur du Krieg­spiel (créé vers 1955, dont il dépose le bre­vet d’in­ven­teur dix ans plus tard, en 1965) était déjà un amour de jeunesse. Le pas­sion­nant Boris…

  • Bibliothèques,  Citations,  Critique,  édition,  Histoire du livre,  Lecture,  Librairie,  Littérature,  Livres,  Politique,  Satire

    Schwob et Bertillon

    J’ai évo­qué, à l’oc­ca­sion de mon pas­sage à Lau­sanne et de la visite de l’ex­po­si­tion du Musée de l’É­ly­sée, le cri­mi­no­logue pion­nier Alphonse Ber­tillon. Par hasard, à la lec­ture des Mœurs des Diur­nales. Trai­té de jour­na­lisme de Mar­cel Schwob (sous le pseu­do­nyme de Loy­son-Bri­det), je tombe sur le cha­pitre inti­tu­lé “De la science”. Bien enten­du, je ne peux que vous encou­ra­ger à jeter un œil à cet ouvrage, ou mieux, à l’ac­qué­rir. Les Édi­tions des Cendres l’ont réédi­té dans la col­lec­tions “Oubliettes” à 2000 exem­plaires en 1985. Pour les plus biblio­philes d’entre vous, Syl­vain Gou­de­mare (schwo­bien devant l’é­ter­nel, voir l’é­di­tion Phé­bus et aus­si Shige Gon­zal­vez qui a par­lé récem­ment des tré­sors…

  • Cinéma,  Livres,  Tim Burton

    Tim Burton, festival au Champo

    Source : http://www.lechampo.com/ Les Étranges Nuits de Tim Burton “A l’occasion de la res­sor­tie en exclu­si­vi­té en copie neuve, pour son 20e anni­ver­saire, du deuxième film de Tim Bur­ton Beet­le­juice , voi­ci deux nuits étranges, les same­dis 24 et 31 octobre, dédiées à cet auteur de génie du ciné­ma fan­tas­tique amé­ri­cain. Vous contem­ple­rez à tra­vers ses films un uni­vers pic­tu­ral expres­sion­niste unique peu­plé de héros gothiques, per­son­nages étranges et hys­té­riques ou se mèlent la poé­sie, l’étrange, le drame et le rire. Bonnes nuits.” Films pro­je­tés : Salle 1 Beet­le­juice Ed Wood Big fish Salle 2 Char­lie et la chocolaterie Pee Wee Beetlejuice À lire éga­le­ment : La Triste fin du petit enfant-huître, paru chez 10/18 en…

  • Basse,  Batteur,  Disques,  Figures De La Soul,  Funk,  Marvin Gaye,  Motown,  Musique

    Marvin et Ostende

    1980. L’ho­ri­zon est sombre. Mar­vin fume des joints devant le vieux camion de bou­lan­ger amé­na­gé pour qu’il y (sur)vive avec son fils, sur la plage. Il lui arrive aus­si de com­men­cer le petit-déjeu­ner au bour­bon et à la cocaïne. Des ennuis fis­caux le poussent à s’é­va­der sur cette plage d’Hawaii. Un pro­mo­teur belge, Fred­dy Cou­seart, convainc Mar­vin Gaye, dans de sales draps, de venir se mettre au vert (sans blague) à Ostende. 1981. Mar­vin a été fil­mé en répé­ti­tion dans sa suite d’hô­tel avec ses musi­ciens (de jeunes recrues, com­pa­ré aux Funk Bros. de Detroit) : Deon Estus à la basse (dont le son mar­que­ra défi­ni­ti­ve­ment le style soul-pop très…

  • Avant-garde,  Citations,  Critique,  Culture de l'écrit,  Écrire,  édition,  Figures de l'édition,  Lecture,  Librairie,  Littérature,  Livres,  Philosophie,  Politique éditoriale,  Satire,  Simon Kra

    Georg Christoph Lichtenberg

    Quelques apho­rismes déca­lés, iro­niques et/ou incen­diaires de Georg Chis­toph Lich­ten­berg, réunis dans l’ou­vrage Le miroir de l’âme (José Cor­ti, col­lec­tion “Domaine roman­tique”, 1999, tra­duit de l’al­le­mand et pré­fa­cé par Charles Le Blanc), que son auteur vou­lût “un miroir plu­tôt qu’une lor­gnette”. Lich­ten­berg vécut la second par­tie du XVIIIe siècle (1742 – 1799) et cor­res­pon­dit avec Imma­nuel Kant. À l’i­mage de Spi­no­za, dont il rejoi­gnit son par­ti du monisme (théo­rie de l’en­ve­loppe de toute chose), Lich­ten­berg était un savant aux inté­rêts mul­tiples : écri­ture, phi­lo­so­phie, phy­sique. Il nom­mait le cahier où étaient consi­gnés ces apho­rismes Sudel­buch ( “livre de brouillard”, le terme d’apho­risme n’ap­pa­rais­sant que sous la plume de son édi­teur Albert Leitz­mann, philologue).…

  • Affiche,  Art,  Art contemporain,  Art Nouveau,  Avant-garde,  Basse,  Contrebasse,  Disques,  Graphisme,  Klaus Voormann,  Musique,  Peinture,  Photographie,  Pianiste,  Psychédélique,  Rock,  The Beatles

    L’art de Klaus Voormann, cinquième Beatle

    Au milieu d’autres pré­ten­dants contrac­tuels (par­mi les­quels ceux de la pré­his­toire des Fab, Stuart Sut­cliffe, Pete Best, mais aus­si Billy Pres­ton qui n’é­tait pas cré­di­té sur Get Back et qui eut un rôle impor­tant dans les deux der­niers albums), Klaus Voor­mann fait figure de talent touche-à-tout dont l’ombre magique et ins­pi­ra­trice plane sur l’en­semble de leur pro­duc­tion, jus­qu’aux car­rières solo, comme un fil dissimulé. Klaus Voor­mann, né à Ber­lin et de natio­na­li­té alle­mande, ren­con­tré au cours des années ham­bour­geoises, en 1960, a d’a­bord exer­cé son talent de peintre et gra­phiste pour le compte du plus fameux qua­tuor de la per­fide Albion. Son œuvre toute de lignes noires pro­je­tées façon “Ser­gent-Major”…

  • Art,  Bibliothèques,  Cinéma,  Cinéma du réel,  Court-métrage,  Critique,  Expositions,  Livres,  Rétrospective

    Georges Rouquier à la Cinémathèque française

    Georges Rou­quier dont j’ai déjà par­lé l’an der­nier, fait l’ob­jet d’une rétros­pec­tive à la Ciné­ma­thèque fran­çaise de Ber­cy, du 18 au 30 novembre 2009. Belle occa­sion de renouer avec un ciné­ma aux fron­tières du docu­men­taire, qu’il s’a­gisse de longs métrages comme  les indis­so­ciables et dia­chro­niques Far­re­bique (1946) et Bique­farre (1983), SOS Naron­ha (1957), ou encore de courts-métrages savou­reux, comme Le Ton­ne­lier (1942), Le Maré­chal-fer­rant (1976). Je vou­drais évo­quer à ce sujet l’ex­cel­lente revue Images Docu­men­taires publiée par l’as­so­cia­tion Images en biblio­thèques, dont le numé­ro 64 (second semestre 2008) a été entiè­re­ment consa­cré au cinéaste avey­ron­nais : de nom­breux articles de Fran­çois Por­cile, des entre­tiens (la mani­feste influence de Fla­her­ty, Cha­plin), des recen­se­ments…

  • Affiche,  Art,  Blog,  Bootlegs,  Culture US underground,  Disques,  Droit d'auteur,  Festival,  Graphisme,  Internet et technologies,  Musique,  Psychédélique,  Rock,  Rolling Stones,  Spectacle,  Wolfgang's Vault

    Dans la crypte de Wolfgang

    Wolf­gang’s Vault est un site de dif­fu­sion de musique “live” en strea­ming, qui se pro­pose de déter­rer les bandes les plus mys­té­rieuses, les fameux boot­legs dont seuls ses tenan­ciers semblent déte­nir le secret quant à les dénicher. On peut notam­ment s’a­bon­ner à une news­let­ter heb­do­ma­daire, qui recense toutes les nou­velles bandes numé­ri­sées et dif­fu­sées sur Wolf­gang’s Vault (sec­tion “Concert Vault”). Une autre par­tie pro­pose des télé­char­ge­ments. D’autres sec­tions com­plètent l’offre autour de la musique : des vidéos inédites, des inter­views, des reliques en vente (vieux maga­zines, vieux tickets de concert, pro­duits déri­vés d’é­poque), des gale­ries de pho­tos, des pos­ters, un blog, un calen­drier des concerts à ave­nir aux États-Unis. La com­pa­gnie…

  • Affiche,  Art,  Chats,  Culture de l'écrit,  édition,  Graphisme,  Histoire du livre,  Lecture,  Librairie,  Livres,  Réalisme

    Champfleury, Les Chats

    Réédi­té par Ides & Calendes (1996) et Arléa (2004), Les Chats : his­toire, mœurs, obser­va­tions, anec­dotes est et demeure une des plus exquises obser­va­tion de l’in­tel­li­gence des chats, de leurs manières, atti­tudes et cou­tumes, par le plus grand lit­té­ra­teur féli­no­phile, Jules Hus­son, dit Champfleury. L’é­di­tion ori­gi­nale de Roth­schild (1869) com­por­tait des gra­vures d’É­douard Manet, Dela­croix, Vil­let-Leduc, et… Mérimée ! Un autre édi­teur, JMG Édi­tions, pro­pose depuis juin 2009 une édi­tion assor­tie de 52 dessins. Enfin, une carte d’in­vi­ta­tion pour l’ex­po­si­tion de Théo­phile-Alexandre Stein­lein (1894), que vous connais­sez déjà pro­ba­ble­ment pour être l’illus­tra­teur de la célèbre affiche du Chat Noir de Rodolphe Salis.

  • Basse,  Disques,  Musique,  Violin Bass

    Rickenbacker 4001

    Le graal. Le quart du son de Revol­ver (1966), Sgt. Pep­per’s Lone­ly Hearts Club Band (1967), Magi­cal Mys­te­ry Tour (1967), The Beatles ( appe­lé aus­si “White album”, 1968). McCart­ney passe en 1966 du velours côte­lé de la Höf­ner vio­lon acquise pen­dant les années ham­bour­geoises à la brillance sté­réo­pho­nique de la Ricken­ba­cker 4001 modèle gau­cher. Cet ins­tru­ment est à manche tra­ver­sant, autre­ment dit, un bloc cen­tral (manche et axe cen­tral du corps) autour duquel sont col­lées les deux par­ties du corps. Cette concep­tion est cen­sée amé­lio­rer la résonance. Du pas­sage de la Höf­ner, basse “shorts­cale” (dia­pa­son court, qua­si­ment de la taille d’une gui­tare) à la basse “long scale” Ricken­ba­cker, “Mac­ca” a eu des…