• Bar-Kays,  Basse,  Batteur,  Contrebasse,  Culture US underground,  Disques,  Donny Hathaway,  Fender,  Figures De La Soul,  Funk,  Gibson,  Lecture,  Livres,  Marvin Gaye,  Motown,  Musique,  Rock,  Rock critic,  Stax,  Violin Bass,  Wattstax

    Fame Recording Studios

    Mem­phis, ce n’est pas seule­ment la ville d’El­vis Pres­ley. Ce n’est pas uni­que­ment ce train du mys­tère auquel Jar­musch ren­dit hom­mage par un brillant trip­tyque ciné­ma­to­gra­phique en 1989. Dans le sillon de Stax, de petits stu­dios essaiment dans l’é­tat voi­sin du Ten­nes­see, l’A­la­ba­ma. Un docu­men­taire exhu­mé des archives de Stax Records, qui date de 1969, fait la lumière sur l’al­chi­mie du stu­dio Fame. On y voit Boo­ker T. and the MG’s (par­mi eux, l’é­minent co-auteur gui­ta­riste-arran­geur-com­po­si­teur d’O­tis Red­ding, Steve Crop­per, Donald “Duck” Dunn le bas­siste fré­tillant, Al Jack­son le magni­fique, etc.), mais aus­si Isaac Hayes, com­po­si­teur-pia­niste-arran­geur pas tout à fait sous les feux de la rampe à l’é­poque, en train de…

  • Bibliothèques,  Citations,  Culture de l'écrit,  Écrire,  édition,  Histoire,  Lecture,  Librairie,  Littérature,  Livres,  Politique,  Traduction

    14 Ulica Próżna

    Pour Moni­ka Próch­nie­wicz. Ce qui va suivre est un témoi­gnage du “Cama­rade” Ber­nard Gold­stein (1889 – 1959). Le Cama­rade Ber­nard prit part à l’in­sur­rec­tion du Ghet­to de Var­so­vie, en tant que figure émi­nente du Bund (Union géné­rale des tra­vailleurs juifs de Litua­nie, de Pologne et de Rus­sie). Le Bund était une orga­ni­sa­tion sociale-démo­crate, juive anti­sio­niste, oppo­sée au bol­ché­visme. Elle prô­nait une culture juive dia­spo­rique, avec pour langue le yid­dish (yid­dish daytsh, forme de Hoch­deutsch enri­chi d’ap­ports hébreux et slaves).  Comme son frère d’armes et ami Marek Edel­man (1919 – 2009), autre figure majeure de l’in­sur­rec­tion du Ghet­to de Var­so­vie et de la résis­tance à la bar­ba­rie nazie, de cachette en cachette, de cave en…

  • Art,  Bande dessinée,  édition,  Histoire,  Histoire du livre,  Lecture,  Librairie,  Littérature,  Livres,  Politique éditoriale,  Réalisme

    Maus enfin traduit en polonais

    La bande des­si­née Maus, chef d’oeuvre d’Art Spie­gel­man, unique en son genre (déploie­ment nar­ra­tif dans un contexte hyper­réa­liste, allers-retours tem­po­rels, sens de l’al­lé­go­rie, jeux de lan­gage) est enfin lisible depuis 2010 pour le public polo­nais, sous le titre Maus : Wyda­nie zbiorcze. C’est Pio­tr Bikont qui s’est char­gé de la tra­duc­tion. Il aura fal­lu attendre pas moins de dix-huit années pour voir la ver­sion inté­grale tra­duite et édi­tée dans le pays où se déroule la tra­gique his­toire de Vla­dek Spie­gel­man, juif de Częs­to­cho­wa, res­ca­pé de plu­sieurs ghet­tos et d’Au­sch­witz. Il n’est pas ano­din que le livre révèle sans détours les per­sé­cu­tions anti­sé­mites (avec pour point culmi­nant, le ter­rible pogrom de Kielce…

  • Art,  Avant-garde,  Culture US underground,  Disques,  Folk,  Jazz,  John Frusciante,  Lecture,  Livres,  Musique,  Psychédélique,  Rock

    Captain Beefheart et Zoot Horn Rollo

    Comme vous l’a­vez pro­ba­ble­ment appris, Don Van Vliet (né Donald Glen Vliet), alias Cap­tain Beef­heart s’est éteint à l’âge de 69 ans. Syn­thèse impro­bable de Mud­dy Waters, Kurt Weill, Ornette Cole­man, que sais-je encore, Beef­heart s’é­tait entou­ré de musi­ciens vision­naires – eux aus­si –, au sein de son Magic Band. Par­mi eux, le jeune Zoot Horn Rol­lo joue sur Trout Mask Repli­ca (1969, pro­duit par son ami non moins pro­li­fique, Frank Zappa). Aus­si, si l’avant-garde désigne his­to­ri­que­ment (notion, rap­pe­lons-le, qui nous vient du lexique guer­rier) ce que l’on n’a pas osé entre­prend aupa­ra­vant, l’é­coute de Dachau Blues, l’un des titre de cet opus, est effec­ti­ve­ment une expé­rience inédite. À l’âge de 17…

  • Culture de l'écrit,  Écrire,  édition,  Folk,  Histoire du livre,  Humoriste,  Lecture,  Lenny Bruce,  Librairie,  Littérature,  Livres,  Musique,  Politique éditoriale,  Rock,  Satire,  The Beatles,  Traduction

    John Lennon, délires réédités (2)

    Je reviens sur En fla­grant délire de John Len­non, pour pré­sen­ter les pre­mières de cou­ver­ture des édi­tions de 1965 et 1970, qui portent une men­tion par­ti­cu­lière quant au pro­blème posé par la tra­duc­tion. Outre l’in­té­rêt gra­phique des cou­ver­tures, la men­tion varie avec quelque fantaisie. Alors que la pre­mière (1965, Robert Laf­font) porte en cou­ver­ture “Ten­ta­tive de tra­duc­tion par Rachel Miz­ra­hi et Chris­tiane Roche­fort”, le seconde (1970, Robert Laf­font) indique, plus modes­te­ment peut-être, “Ten­ta­tive déses­pé­rée de tra­duc­tion par Rachel Miz­ra­hi et Chris­tiane Rochefort”. Quel dom­mage de ne pas avoir conti­nué de jouer de cet élé­ment de sens dans l’or­ga­ni­sa­tion sémio­tique de la couverture !!

  • Citations,  Culture de l'écrit,  Écrire,  Lecture,  Lenny Bruce,  Librairie,  Littérature,  Livres,  Musique,  Rock,  Satire,  The Beatles,  Traduction

    John Lennon, délires réédités

    En fla­grant délire, recueil de textes et des­sins de John Len­non, repa­raît dans une nou­velle maquette en poche dans la col­lec­tion “Pavillons poche” chez Robert Laf­font. La tra­duc­tion est de Chris­tiane Roche­fort et Rachel Miz­ra­hi. Évi­dem­ment le gali­ma­tias facé­tieux de Len­non (une sorte de langue de j’ex­pire) leur a don­né du fil à retordre aux tra­duc­trices (à côté, I am the Wal­rus est d’une sim­pli­ci­té enfan­tine – quoi que je déteste prendre les enfants pour ce qu’ils ne sont pas, des idiots). Un grief tout de même par rap­port à la richesse poé­tique, on aurait sou­hai­té avoir le texte ori­gi­nal en regard ! Un petit extrait que j’ai choi­si pour Dispatch/Box…

  • Bibliothèques,  BNF,  Citations,  Critique,  Culture de l'écrit,  édition,  Guy Debord,  Histoire,  Histoire du livre,  Jaime Semprun,  Lecture,  Librairie,  Littérature,  Livres,  Politique éditoriale,  Satire,  Sculpture,  Situationniste

    Jaime Semprun (1947 – 2010)

    Mais quelques livres existent qui per­mettent d’a­per­ce­voir, comme en moins grand nombre cer­taines ren­contres, un monde plus abou­ti que l’in­fecte décom­po­si­tion présente. Jaime Sem­prun s’est éteint le 3 août 2010, dans la dis­cré­tion qui carac­té­ri­sait sa vie. Fils de l’é­cri­vain Jorge Sem­prun, il fut l’un des der­niers col­la­bo­ra­teurs de Guy Debord, par­ti­ci­pa au cata­logue Champ Libre en y publiant deux essais[1]. Il fon­da en 1984 (cf. le Dis­cours pré­li­mi­naire) la revue L’En­cy­clo­pé­die des nui­sances (15 fas­ci­cules publiés de 1984 à 1992, que l’on doit pou­voir encore se pro­cu­rer à la librai­rie de Jacques Noël, Un Regard Moderne, rue Gît-le-Cœur à Paris), qui devait étendre son acti­vi­té quelques années plus tard…

  • Culture de l'écrit,  Figures de l'édition,  Histoire,  Histoire du livre,  Lecture,  Littérature,  Pauvert,  Politique,  Satire

    Libertés, toujours

    Dans ma bibliothèque. Trois titres du cata­logue de Jean-Jacques Pau­vert édi­teur, dans la col­lec­tion “Liber­tés” (petit for­mat in-12) dont les cou­ver­tures sont signées Pierre Fau­cheux, et dont les thé­ma­tiques sont tou­jours d’ac­tua­li­té (ici, res­pec­ti­ve­ment) : la guerre, le cen­trisme, la laïcité. Viet­nam, de Mary McCar­thy (1968) Le Par­ti gris, d’Hen­ri Guns­berg (1966) L’É­glise et la Répu­blique, d’A­na­tole France (1964)

  • Architecture,  Art,  Art contemporain,  Bibliothèques,  Expositions,  Lecture,  Littérature,  Livres

    Rintala et Eggertsson – The Ark

    Les archi­tectes scan­di­naves Sami Rin­ta­la et Dagur Eggerts­son exposent au Vic­to­ria & Albert Museum de Londres une ins­tal­la­tion qui tient autant du châ­teau de cartes ou de la pyra­mide d’al­lu­mettes que de la biblio­thèque de Babel. “The Ark” est une éta­gère géante entiè­re­ment consti­tuée de pin, que l’ont visite par un esca­lier cen­tral. À chaque palier (je ne les ai pas comp­tés), on peut s’as­seoir sur un banc recou­vert d’une sorte de mou­moute, et éven­tuel­le­ment, lire. Atten­tion, cette struc­ture est fra­gile, aus­si ne peut-on y accé­der simul­ta­né­ment que par groupes de quatre per­sonnes. J’al­lais oublier : la struc­ture n’est gar­nie que d’ou­vrages de poche (paper­backs). L’in­ten­tion, semble-t-il, est de cana­li­ser dans un…

  • Avant-garde,  Citations,  Culture de l'écrit,  Écrire,  La ville,  Lecture,  Librairie,  Littérature,  Livres,  Photographie,  Situationniste

    André Breton, lieux (1)

    André Bre­ton mani­fes­tait une fas­ci­na­tion pour la Porte de Saint-Denis, tou­jours intacte aujourd’­hui alors qu’elle appa­raît déca­lée, contin­gente, “inutile” pour reprendre son épi­thète, au milieu d’un Paris archi­tec­tu­ra­le­ment assas­si­né (quoique le quar­tier ne soit pas un des pires exemples). En effet, son impo­sant arc de triomphe n’oc­cupe aujourd’­hui plus aucune posi­tion stra­té­gique et n’en consti­tue plus une voie de com­mu­ni­ca­tion. Elle n’en consti­tue pas non plus un objet qui détourne Bre­ton d’une marche pos­sé­dée, d’une dérive symptomatique. Je revien­drai sur ce lieu avec un autre extrait de Bre­ton. Voi­ci pour l’ins­tant ce qu’il en écrit dans Nad­ja (1928, revu en 1962). “On peut, en atten­dant, être sûr de me ren­con­trer dans…


Deprecated: Directive 'allow_url_include' is deprecated in Unknown on line 0