• Bibliothèques,  Citations,  Culture de l'écrit,  Écrire,  édition,  Histoire,  Lecture,  Librairie,  Littérature,  Livres,  Politique,  Traduction

    14 Ulica Próżna

    Pour Moni­ka Próch­nie­wicz. Ce qui va suivre est un témoi­gnage du “Cama­rade” Ber­nard Gold­stein (1889 – 1959). Le Cama­rade Ber­nard prit part à l’in­sur­rec­tion du Ghet­to de Var­so­vie, en tant que figure émi­nente du Bund (Union géné­rale des tra­vailleurs juifs de Litua­nie, de Pologne et de Rus­sie). Le Bund était une orga­ni­sa­tion sociale-démo­crate, juive anti­sio­niste, oppo­sée au bol­ché­visme. Elle prô­nait une culture juive dia­spo­rique, avec pour langue le yid­dish (yid­dish daytsh, forme de Hoch­deutsch enri­chi d’ap­ports hébreux et slaves).  Comme son frère d’armes et ami Marek Edel­man (1919 – 2009), autre figure majeure de l’in­sur­rec­tion du Ghet­to de Var­so­vie et de la résis­tance à la bar­ba­rie nazie, de cachette en cachette, de cave en…

  • Citations,  Culture de l'écrit,  Écrire,  Lecture,  Lenny Bruce,  Librairie,  Littérature,  Livres,  Musique,  Rock,  Satire,  The Beatles,  Traduction

    John Lennon, délires réédités

    En fla­grant délire, recueil de textes et des­sins de John Len­non, repa­raît dans une nou­velle maquette en poche dans la col­lec­tion “Pavillons poche” chez Robert Laf­font. La tra­duc­tion est de Chris­tiane Roche­fort et Rachel Miz­ra­hi. Évi­dem­ment le gali­ma­tias facé­tieux de Len­non (une sorte de langue de j’ex­pire) leur a don­né du fil à retordre aux tra­duc­trices (à côté, I am the Wal­rus est d’une sim­pli­ci­té enfan­tine – quoi que je déteste prendre les enfants pour ce qu’ils ne sont pas, des idiots). Un grief tout de même par rap­port à la richesse poé­tique, on aurait sou­hai­té avoir le texte ori­gi­nal en regard ! Un petit extrait que j’ai choi­si pour Dispatch/Box…

  • Bibliothèques,  BNF,  Citations,  Critique,  Culture de l'écrit,  édition,  Guy Debord,  Histoire,  Histoire du livre,  Jaime Semprun,  Lecture,  Librairie,  Littérature,  Livres,  Politique éditoriale,  Satire,  Sculpture,  Situationniste

    Jaime Semprun (1947 – 2010)

    Mais quelques livres existent qui per­mettent d’a­per­ce­voir, comme en moins grand nombre cer­taines ren­contres, un monde plus abou­ti que l’in­fecte décom­po­si­tion présente. Jaime Sem­prun s’est éteint le 3 août 2010, dans la dis­cré­tion qui carac­té­ri­sait sa vie. Fils de l’é­cri­vain Jorge Sem­prun, il fut l’un des der­niers col­la­bo­ra­teurs de Guy Debord, par­ti­ci­pa au cata­logue Champ Libre en y publiant deux essais[1]. Il fon­da en 1984 (cf. le Dis­cours pré­li­mi­naire) la revue L’En­cy­clo­pé­die des nui­sances (15 fas­ci­cules publiés de 1984 à 1992, que l’on doit pou­voir encore se pro­cu­rer à la librai­rie de Jacques Noël, Un Regard Moderne, rue Gît-le-Cœur à Paris), qui devait étendre son acti­vi­té quelques années plus tard…

  • Architecture,  Art,  Avant-garde,  Citations,  Culture de l'écrit,  Écrire,  Mythologie,  Surréalisme

    André Breton, lieux (2)

    Voi­là le second extrait de Bre­ton (sou­ve­nez-vous, le pre­mier était un extrait de Nad­ja), pro­ve­nant de son ouvrage Les vases com­mu­ni­cants (1932), qui évoque la monu­men­tale porte de Saint-Denis comme une mani­fes­ta­tion du hasard objec­tif. Le pas­sage pré­cède de quelques dizaines de pages l’é­vo­ca­tion du Palais idéal du Fac­teur Cheval. Bre­ton appuie sa fas­ci­na­tion, en un rapide rap­pel, par l’ ”aspect cen­tri­fuge” que la porte par­tage avec un autre point d’at­ti­rance, i.e. la tour Saint-Jacques. Cette vision médium­nique ins­pi­re­ra sans le moindre doute la dérive situa­tion­niste et son expli­cite hypo­thèse des plaques tour­nantes dans la théo­rie psy­cho­géo­gra­phique. La ville, ter­rain d’ex­pé­ri­men­ta­tion, devient un labo­ra­toire d’idées. L’ex­trait qui suit est tiré de…

  • Avant-garde,  Citations,  Culture de l'écrit,  Écrire,  La ville,  Lecture,  Librairie,  Littérature,  Livres,  Photographie,  Situationniste

    André Breton, lieux (1)

    André Bre­ton mani­fes­tait une fas­ci­na­tion pour la Porte de Saint-Denis, tou­jours intacte aujourd’­hui alors qu’elle appa­raît déca­lée, contin­gente, “inutile” pour reprendre son épi­thète, au milieu d’un Paris archi­tec­tu­ra­le­ment assas­si­né (quoique le quar­tier ne soit pas un des pires exemples). En effet, son impo­sant arc de triomphe n’oc­cupe aujourd’­hui plus aucune posi­tion stra­té­gique et n’en consti­tue plus une voie de com­mu­ni­ca­tion. Elle n’en consti­tue pas non plus un objet qui détourne Bre­ton d’une marche pos­sé­dée, d’une dérive symptomatique. Je revien­drai sur ce lieu avec un autre extrait de Bre­ton. Voi­ci pour l’ins­tant ce qu’il en écrit dans Nad­ja (1928, revu en 1962). “On peut, en atten­dant, être sûr de me ren­con­trer dans…

  • Art,  Asger Jorn,  Avant-garde,  Bertolt Brecht,  Bibliothèques,  Citations,  Culture US underground,  Écrire,  édition,  Folk Rock,  Histoire,  Jazz,  La ville,  Lecture,  Littérature,  Livres,  Musique,  Psychédélique,  psychogéographie,  Québec,  Rock,  Rock critic,  Rolling Stones,  Situationniste,  Spectacle,  Théâtre

    Patrick Straram, index/indices

    Patrick Stra­ram (Paris, 12 jan­vier 1934 – 3 mars 1988) est un écri­vain qué­bé­cois d’o­ri­gine fran­çaise qui a par­ti­ci­pé à l’a­ven­ture de l’in­ter­na­tio­nale let­triste de 1950 à 1953. On lui doit, pas­sée cette courte période – mise en lumière à par­tir de docu­ments inédits en 2006 dans une pers­pec­tive de dépas­se­ment du “debor­do­cen­trisme” de l’in­ter­na­tio­nale let­triste et a for­tio­ri de l’in­ter­na­tio­nale situa­tion­niste –, des ouvrages consa­crés à la lit­té­ra­ture (le théâtre sur­tout et des poèmes consub­stan­tiels à la musique qu’il affec­tion­nait. Il emprun­ta, dans la der­nière par­tie de sa vie (l’é­poque “hip­pie” qué­bé­coise de Stra­ram, pour rac­cour­cir) à Boris Vian, autre grand ama­teur de jazz, le pseu­do­nyme de Bison Ravi…

  • Chats,  Citations,  Critique,  Culture de l'écrit,  Écrire,  édition,  Histoire du livre,  Lecture,  Librairie,  Littérature,  Littérature japonaise,  Livres,  Politique,  Traduction

    Le chat au négatif, par Kenzaburō Ōe

    J’aime beau­coup cette idée de réunir sur ce blog quelques extraits sur les chats en lit­té­ra­ture. Cette fois, il ne s’a­git pas exac­te­ment d’un hom­mage pas­sion­né, dévoué, obsé­quieux (Bau­de­laire, Champ­fleu­ry), encore moins mièvre. C’est dans la nou­velle Seven­teen (voyez ici la réfé­rence très expli­cite aux dix-sept ans sous les tilleuls d’Ar­thur Rim­baud) du japo­nais Ken­za­burō Ōe (né en 1935 sur l’Île de Shi­ko­ku) que le chat nous est pré­sen­té sous un abord somme toute déva­luant pour le félin accou­tu­mé aux mœurs quo­ti­dienne de l’hu­main,  le fai­sant pas­ser pour un ani­mal fourbe, sinon sour­nois, pour ter­mi­ner un peu plus en nuance. La nou­velle fait par­tie d’un choix de trois textes réunis sous…

  • Bibliothèques,  Citations,  Critique,  édition,  Histoire du livre,  Lecture,  Librairie,  Littérature,  Livres,  Politique,  Satire

    Schwob et Bertillon

    J’ai évo­qué, à l’oc­ca­sion de mon pas­sage à Lau­sanne et de la visite de l’ex­po­si­tion du Musée de l’É­ly­sée, le cri­mi­no­logue pion­nier Alphonse Ber­tillon. Par hasard, à la lec­ture des Mœurs des Diur­nales. Trai­té de jour­na­lisme de Mar­cel Schwob (sous le pseu­do­nyme de Loy­son-Bri­det), je tombe sur le cha­pitre inti­tu­lé “De la science”. Bien enten­du, je ne peux que vous encou­ra­ger à jeter un œil à cet ouvrage, ou mieux, à l’ac­qué­rir. Les Édi­tions des Cendres l’ont réédi­té dans la col­lec­tions “Oubliettes” à 2000 exem­plaires en 1985. Pour les plus biblio­philes d’entre vous, Syl­vain Gou­de­mare (schwo­bien devant l’é­ter­nel, voir l’é­di­tion Phé­bus et aus­si Shige Gon­zal­vez qui a par­lé récem­ment des tré­sors…

  • Avant-garde,  Citations,  Critique,  Culture de l'écrit,  Écrire,  édition,  Figures de l'édition,  Lecture,  Librairie,  Littérature,  Livres,  Philosophie,  Politique éditoriale,  Satire,  Simon Kra

    Georg Christoph Lichtenberg

    Quelques apho­rismes déca­lés, iro­niques et/ou incen­diaires de Georg Chis­toph Lich­ten­berg, réunis dans l’ou­vrage Le miroir de l’âme (José Cor­ti, col­lec­tion “Domaine roman­tique”, 1999, tra­duit de l’al­le­mand et pré­fa­cé par Charles Le Blanc), que son auteur vou­lût “un miroir plu­tôt qu’une lor­gnette”. Lich­ten­berg vécut la second par­tie du XVIIIe siècle (1742 – 1799) et cor­res­pon­dit avec Imma­nuel Kant. À l’i­mage de Spi­no­za, dont il rejoi­gnit son par­ti du monisme (théo­rie de l’en­ve­loppe de toute chose), Lich­ten­berg était un savant aux inté­rêts mul­tiples : écri­ture, phi­lo­so­phie, phy­sique. Il nom­mait le cahier où étaient consi­gnés ces apho­rismes Sudel­buch ( “livre de brouillard”, le terme d’apho­risme n’ap­pa­rais­sant que sous la plume de son édi­teur Albert Leitz­mann, philologue).…


Deprecated: Directive 'allow_url_include' is deprecated in Unknown on line 0