• Afro-Beat,  Jazz,  Musique

    Bembeya Jazz National, un demi-siècle de jazz guinéen

    C’est l’or­chestre le plus popu­laire de la Répu­blique démo­cra­tique de Gui­née fon­dée sous la pré­si­dence d’Ah­med Sekou Tou­ré 2 octobre 1958. Pour mémoire, le pays avait radi­ca­le­ment rom­pu les rela­tions diplo­ma­tiques avec la France colo­niale qui s’é­tio­lait sous De Gaulle. Dans ce contexte de “renais­sance” et dans un élan d’op­ti­miste, le Bem­beya Jazz Natio­nal voit le jour, consti­tué de vir­tuoses, sous la forme d’un big band à la ryth­mique élec­trique : tous ses musi­ciens étaient donc des fonc­tion­naires (croyez que ceux-là n’a­vaient rien d’oi­sifs). Une ins­ti­tu­tion qui dépas­se­ra l’A­frique post-colo­niale en expor­tant ses pro­duc­tions dans les ter­ri­toires francophones. C’est sous la hou­lette de Sekou Dia­ba­té, alias “Dia­mond Fin­gers” que cette for­ma­tion…

  • Afro-Beat,  Basse,  Batteur,  Contrebasse,  Disques,  Fender,  Figures De La Soul,  Guitare,  Hip Hop,  Histoire de basses,  Jazz,  Musique

    Le pouce de Fred Thomas

    “Le faire jus­qu’au tré­pas”, telle est la devise du big band soul pro­duit et emme­né par James Brown, The JB’S (Doing it to death), paru sur le label People en 1973. Les frères Phelps et Boot­sy Col­lins ont déjà quit­té le groupe en proie aux crises méga­lo­ma­niaques et au carac­tère diri­giste de Brown. Une note mal pla­cée ou fausse et les musi­ciens hyper­syn­chrones se voient congé­diés. On retrouve les légen­daires cuivres : Maceo Par­ker au saxo­phone ténor (qui orga­nise la cor­diale dis­si­dence qui a pro­duit paral­lè­le­ment son exquis Maceo & All The King’s Men en 1970) et Fred Wes­ley au trom­bone diabolique. Que de pépites dans ce style soul-funk “pri­mi­tif”, mar­qué…

  • Afro-Beat,  Basse,  Culture US underground,  Figures De La Soul,  Funk,  Hip Hop,  Jazz,  Motown,  Musique,  Pianiste,  The Beatles

    Dusty Fingers, aux sources du “old school”

    Dus­ty Fin­gers est une série de com­pi­la­tions de mor­ceaux groo­vy (et par ailleurs sou­vent tom­bés dans l’ou­bli) que les artistes hip-hop et élec­tro réin­ves­tis­saient dans des pro­duc­tions intel­li­gentes. Inven­taire scru­pu­leux des sources échan­tillon­nées en une tren­taine d’an­nées de hip-hop par le DJ Bronx et Dan­ny Dann the Beat Mann. En effet, le flair des géné­ra­tions plus anciennes de DJ et leur connais­sance des musiques soul et funk leur per­met­tait alors de pro­po­ser une musique autre­ment plus savou­reuse et fluide que les misé­rables boucles pro­gram­mées sur le rap Star-Trek d’au­jourd’­hui, je veux par­ler de celui qui passe sur les ondes en ce moment, un hip-hop qui a rom­pu avec le back­ground musi­cal…

  • Afro-Beat,  Avant-garde,  Basse,  Batteur,  Contrebasse,  Disques,  Fender,  Festival,  Figures De La Soul,  Funk,  Herbie Hancock,  Histoire de basses,  Jazz,  Motown,  Musique,  Pianiste,  Psychédélique,  Rock

    Michael Henderson dans Jazz Hot (1973)

    Je conti­nue de recen­ser quelques noms des piliers de la basse chez Motown, à la suite de James Jamer­son, Bob Bab­bitt (une allu­sion seule­ment, j’y reviens bien­tôt), Wil­ton Fel­der. Nous conti­nue­rons d’é­vo­quer d’autres bas­sistes dont l’in­fluence aura été déter­mi­nante sur la musique popu­laire telle que nous la connaissons. Par­mi les pre­miers héri­tiers de cette pre­mière géné­ra­tion de péle­rins de la basse élec­trique, on remarque ce jeune pro­dige que fût Michael Hen­der­son, qui rem­pla­ça l’an­glais Dave Hol­land qui sou­hai­tait se consa­crer à la contre­basse (il faut revoir sa fan­tas­tique per­for­mance à la basse Fen­der en 1969 au Fes­ti­val de Wight) au sein du groupe de Miles Davis en 1970. Rapide cal­cul,…

  • Afro-Beat,  Contrebasse,  Disques,  Festival,  Figures De La Soul,  Folk,  Gil Scott-Heron,  Jazz,  Musique,  Pianiste,  Politique,  Rock critic

    Saul Williams et Gil Scott-Heron @ Paris

    L’é­di­tion Jazz à la Vil­lette 2010 accueillait, par­mi une myriade de musi­ciens savou­reux, le légen­daire Gil Scott-Heron. C’est à Saul Williams que reve­nait la tâche – périlleuse – d’ou­vrir pour cet homme de paroles qui se veut “nou­veau ici”, Gil Scott-Heron. L’ar­tiste, dans une poly­pho­nie slammée/déclamée/haranguée/chantée, s’ins­crit clai­re­ment dans la lignée de l’aî­né qu’il intro­duit ce soir, tout comme des Last Poets : le mode tal­ko­ver domine sur un fond prin­ci­pa­le­ment per­cus­sif, sans oublier la pré­sence du trom­bo­niste et mul­ti-ins­tru­men­tiste Julien Chi­rol. Le Black Sta­cey, comme il se défi­nit dans l’une de ses propres com­po­si­tions, lance une ouver­ture fra­cas­sante, un poème bombe inti­tu­lé  (Coded Lan­guage, que je pen­sais s’ap­pe­ler Whe­reas), qu’il lit…

  • Afro-Beat,  Basse,  Contrebasse,  Festival,  Figures De La Soul,  Funk,  Gil Scott-Heron,  Jazz,  Musique,  Pianiste

    Jazz @ la Villette édition 2010

    Cette magni­fique pro­gram­ma­tion se passe de com­men­taire !! Pour ma part, j’ai d’ores et déjà ma place pour voir jouer Gil Scott Heron. Mais j’en ai la pos­si­bi­li­té, je ravi­rais aus­si mes oreilles vaec Fred Wes­ley, Miro­slav Vitous ou encore les légen­daires fon­da­teurs du rap The Last Poets.

  • Afro-Beat,  Figures De La Soul,  Funk,  Gil Scott-Heron,  Jazz,  Musique,  Philosophie,  Pianiste,  Politique,  Satire

    Gil Scott-Heron, retour du black poet

    Après avoir évo­qué il y a quelques mois les pre­miers disques de Gil Scott-Heron, il est temps de reve­nir sur le per­son­nage à l’oc­ca­sion de la paru­tion d’un excellent opus, sobre­ment et modes­te­ment inti­tu­lé I’m New Here (2010, XL Recor­dings). Les plus chan­ceux auront pu arra­cher leur place pour sa venue au New Mor­ning (la date de 2009 ayant été annu­lée tar­di­ve­ment pour quelque imbro­glio juri­dique du sieur Scott-Heron) le 10 mai prochain. Un disque empreint de la même pénombre soul que les pre­miers albums de Gil Scott-Heron, mais ici l’âge fait son office et plu­tôt bien. La pro­duc­tion fait un usage rai­son­nable des boîtes à rythmes, lui confé­rant un…

  • Afro-Beat,  Contrebasse,  Disques,  Festival,  Jazz,  Musique,  Nouvelles fraîches

    Jazz à la Villette 2009

    C’est repar­ti ! L’af­fiche est loin d’être détestable ! Jugez plu­tôt ! Ornette Cole­man, De La Soul, Ron Car­ter, Ahmad Jamal, Seu­ni Kuti, Archie Shepp… J’en passe ! Ren­dez-vous donc dès le 1er septembre ! Et comme le disait si bien Zappa : Le jazz n’est pas mort, c’est juste qu’il a une drôle d’odeur.


Deprecated: Directive 'allow_url_include' is deprecated in Unknown on line 0