• Basse,  Contrebasse,  Disques,  Gainsbourg,  Industrie musicale,  Musiciens anonymes,  Musique,  Musique populaire,  Production musicale,  Psychédélique,  Rock

    Dave Richmond, bassiste de Histoire de Melody Nelson de Gainsbourg

      J’ai creu­sé cette affaire pen­dant plus de dix années. En l’ab­sence totale de cré­dits d’in­ter­pré­ta­tion (le livret est mutique), de nom­breuses hypo­thèses ont cir­cu­lé sur l’i­den­ti­té des musi­ciens assu­rant la ryth­mique de His­toire de Melo­dy Nel­son, ce flop com­mer­cial pas­sé inaper­çu en 1971 mais por­té aux nues dès les années 1990 pour atteindre le sta­tut “cultis­sime” dans les années 2000. Or, en 2011, à l’oc­ca­sion de recherches ico­no­gra­phiques pour l’illus­tra­tion d’un cof­fret, des pho­to­gra­phies de Gains­bourg au stu­dio Marble Arch ont refait sur­face. Il s’a­git des cli­chés réa­li­sés et conser­vés par Tony Frank des­ti­nés à illus­trer le livret de l’al­bum. Point de Her­bie Flo­wers, mais un Gains­bourg don­nant des…

  • Basse,  Contrebasse,  Disques,  Gainsbourg,  Musique,  Rock,  Rolling Stones

    Bill in the shadow

    Bill Wyman, le “Stone alone” comme il s’au­to­pro­clame dans sa propre bio­gra­phie, disait ne pas pou­voir jouer de basse Fen­der à dia­pa­son stan­dard (34 pouces, la dis­tance qui sépare le cor­dier de la pre­mière case du manche). Il regret­tait la taille de ses mains, qui ren­dait son jeu dif­fi­cile sur une grande basse. Il a donc jeté son dévo­lu sur une toute petite basse Fen­der Mus­tang Bass, lan­cée pour un mar­ché d’é­tu­diants et d’a­do­les­cents aux bras encore courts, voire pour les mômes. C’est la même basse que l’on entend au désas­treux fes­ti­val d’Al­ta­mont en 1969 (pas à cause de leur musique, voir le film des frères Maysles, Gimme Shel­ter) et…