Miracle, car après les mal­heu­reuses ventes de Pre­sen­ting Isaac Hayes (1968), le second effort solo de l’ar­tiste man­qua de voir le jour. Il est pour­tant la clef de voûte de la muta­tion de compositeur/arrangeur pour Stax en artiste-inter­­­prète maî­tri­sant,…

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...