• Basse,  Figures De La Soul,  Motown,  Musique

    Charles Bradley à Paris

    J’é­tais au concert de Charles Brad­ley, le soul man bour­lin­gueur et ancien cuis­tot, qui connaît le suc­cès à 62 ans. Repé­ré par Dap­tone Records, la fameuse mai­son de disque qui a déjà à son cata­logue Lee Fields et Sha­ron Jones, Brad­ley forme un duo avec le guitariste/producteur Tho­mas Bren­neck aus­si pro­li­fique que le tan­dem Otis Redding/Steve Crop­per (j’en pro­fite, pour saluer la mémoire de Donald “Duck” Dunn, le fré­tillant bas­siste des MG’s). Un  film bio­gra­phique lui étant consa­cré devrait bien­tôt sortir. Stu­pé­fait, je découvre que le titre No Time For Drea­ming est une com­po­si­tion de Sir Joe Quar­ter­man, artiste dont je vénère le LP Sir Joe Quar­ter­man & Free Soul.…

  • Basse,  Batteur,  Contrebasse,  Culture US underground,  Disques,  Fender,  Figures De La Soul,  Funk,  Guitare,  Hip Hop,  Jazz,  Les Paul,  Motown,  Musique,  Pianiste,  Stax,  Vincent Sermet

    Sir Joe Quarterman à Paris

    Le vété­ran du funk pion­nier était de pas­sage en région pari­sienne (Bobi­gny le 17/02/2011 puis Ivry le 18/02/2011), fait assez extra­or­di­naire pour être signa­lé quand on sait que l’homme, Sir Joe Quar­ter­man, s’est reti­ré de l’in­dus­trie musi­cale après un LP mythique sor­ti chez GSF Records en 1973 (avant qu’il ne bouge chez Mer­cu­ry), accom­pa­gné de singles EP excep­tion­nels, tels que le joyau Get Down Baby, épique titre en deux par­ties s’il en est. Las, si notre Sir Joe affiche une pêche stu­pé­fiante pour son âge, le groupe qu’il se targue d’a­voir trié sur le volet, “The Jeze­bel Sex­tet” (cen­sé rem­pla­cer les Spee­do­me­ters qui semblent occu­pés ou congé­diés ?)  se montre d’une…

  • Basse,  Contrebasse,  Fender,  Gibson,  Guitare,  Histoire de basses,  Led Zeppelin,  Musique,  Rock,  Rolling Stones

    Bill Wyman et Travis Bean

    Tra­vis Bean com­mence à pro­duire des ins­tru­ments ori­gi­naux en 1974 en Cali­for­nie. Dans la mou­vance des ins­tru­ments élec­triques nova­teurs ini­tiée par des luthiers comme Alem­bic (dont John Paul Jones devint un ambas­sa­deur, sur la fin du Led Zep­pe­lin), Tra­vis Bean pro­po­sait des ins­tru­ments aux essences de bois recher­chées, au desi­gn sin­gu­lier, et une élec­tro­nique pour­voyeuse de sons clairs et puissants. C’est notam­ment dans les mains de Bill Wyman que l’on aper­çut en 1978 une basse à dia­pa­son court de chez Tra­vis Bean (on peut voir cette basse dans les vidéo­clips de Miss You et Start Me Up quelques années plus tard, ain­si que dans la plu­part des images de la…