• Art,  Bande dessinée,  édition,  Histoire,  Histoire du livre,  Lecture,  Librairie,  Littérature,  Livres,  Politique éditoriale,  Réalisme

    Maus enfin traduit en polonais

    La bande des­si­née Maus, chef d’oeuvre d’Art Spie­gel­man, unique en son genre (déploie­ment nar­ra­tif dans un contexte hyper­réa­liste, allers-retours tem­po­rels, sens de l’al­lé­go­rie, jeux de lan­gage) est enfin lisible depuis 2010 pour le public polo­nais, sous le titre Maus : Wyda­nie zbiorcze. C’est Pio­tr Bikont qui s’est char­gé de la tra­duc­tion. Il aura fal­lu attendre pas moins de dix-huit années pour voir la ver­sion inté­grale tra­duite et édi­tée dans le pays où se déroule la tra­gique his­toire de Vla­dek Spie­gel­man, juif de Częs­to­cho­wa, res­ca­pé de plu­sieurs ghet­tos et d’Au­sch­witz. Il n’est pas ano­din que le livre révèle sans détours les per­sé­cu­tions anti­sé­mites (avec pour point culmi­nant, le ter­rible pogrom de Kielce…

  • Bibliothèques,  Critique,  Nouvelles fraîches,  Politique,  Traitement de l'information

    Sordide réhabilitation

    Le pati­bu­laire Vik­tor Ioucht­chen­ko, chef de l’État ukrai­nien vient de por­ter aux nues le col­la­bo­ra­tion­niste Ste­pan Ban­de­ra (1909 – 1959). Il n’a­vait sans doute pas rêvé meilleure sor­tie poli­tique. Peut-être une irré­sis­tible envie de dan­ser le “Nazi Rock” ? Je n’ai pas par­ti­cu­liè­re­ment eu écho de cette sinistre affaire (si la presse natio­nale en a par­lé, mer­ci de me le signa­ler), n’eussé-je cher­ché quelque infor­ma­tion d’après une notice conser­vée à la Biblio­thèque de docu­men­ta­tion inter­na­tio­nale contem­po­raine (BDIC). En effet, le pré­sident ukrai­nien a déci­dé de lui confé­rer le sta­tut, ou plu­tôt la « digni­té » de « héros d’Ukraine » ce 22 jan­vier 2010. On le ver­rait plu­tôt au som­met du Gol­go­tha, le retour cyclique des temps troubles…