Basse,  Batteur,  Disques,  Figures De La Soul,  Funk,  Marvin Gaye,  Motown,  Musique

Marvin et Ostende

1980. L’ho­ri­zon est sombre. Mar­vin fume des joints devant le vieux camion de bou­lan­ger amé­na­gé pour qu’il y (sur)vive avec son fils, sur la plage. Il lui arrive aus­si de com­men­cer le petit-déjeu­ner au bour­bon et à la cocaïne. Des ennuis fis­caux le poussent à s’é­va­der sur cette plage d’Hawaii.
Un pro­mo­teur belge, Fred­dy Cou­seart, convainc Mar­vin Gaye, dans de sales draps, de venir se mettre au vert (sans blague) à Ostende.

1981. Mar­vin a été fil­mé en répé­ti­tion dans sa suite d’hô­tel avec ses musi­ciens (de jeunes recrues, com­pa­ré aux Funk Bros. de Detroit) : Deon Estus à la basse (dont le son mar­que­ra défi­ni­ti­ve­ment le style soul-pop très édul­co­ré des années 1980, puis­qu’il sera le musi­cien favo­ri de George Michael), Gor­don Banks à la gui­tare, Doni Hagan à la bat­te­rie, William Bryant aux cla­viers. Une par­tie de ce groupe for­me­ra le socle ins­tru­men­tal de l’al­bum sui­vant, In our Life­time (1981). Cet extrait pro­vient du film Remem­ber Mar­vin Gaye (2002) de Richard Oli­vier, qui avait déjà pro­duit le court-métrage (29 min) Mar­vin Gaye Tran­sit Ostende (1982).

Mar­vin Gaye, même affa­lé sur un divan en sur­vê­te­ment gris, reste d’une classe qui en impose et impro­vise une intro­duc­tion ad libi­tum “de der­rière les fagots” sur le thème d’I Want You.

Réflexion faite, j’au­rais aimé occu­per la chambre voi­sine ! (à l’é­poque, je me contente de naître).

httpv://www.youtube.com/watch?v=dyIUR9l5pWI

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

3 Comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :