• Basse,  Culture US underground,  Disques,  Figures De La Soul,  Lenny Bruce,  Motown,  Musique,  Psychédélique,  Rock,  Stax

    Brad Campbell, ou l’alter ego soul de Janis Joplin

    Il fait par­tie des bas­sistes en retrait, au ser­vice de l’en­semble et dans la tra­di­tion de la contre­basse, qui par­ti­cipent à l’as­sise ryth­mique des com­po­si­tions, scel­lant quelques lignes dépouillées mais impa­rables : les James Jamer­son, Paul McCart­ney, Duck Dunn, Wil­ton Fel­der, Bob Bab­bitt. À ceux-là l’oc­ca­sion m’est ici offerte d’en ajou­ter un autre, et par là-même de lui rendre justice. Je veux par­ler de Brad Camp­bell, bas­siste nord amé­ri­cain (cana­dien, plus pré­ci­sé­ment) qui entraî­na l’in­flexion soul façon Stax/Volt du Koz­mic Blues Band, le deuxième groupe de Janis Joplin (après le défunt et tout aus­si – sinon davan­tage – mythique Big Bro­ther & The Hol­ding Com­pa­ny, dont ne res­tait qu’un res­ca­pé, le…

  • Affiche,  Art,  Art contemporain,  Art Nouveau,  Avant-garde,  Basse,  Contrebasse,  Disques,  Graphisme,  Klaus Voormann,  Musique,  Peinture,  Photographie,  Pianiste,  Psychédélique,  Rock,  The Beatles

    L’art de Klaus Voormann, cinquième Beatle

    Au milieu d’autres pré­ten­dants contrac­tuels (par­mi les­quels ceux de la pré­his­toire des Fab, Stuart Sut­cliffe, Pete Best, mais aus­si Billy Pres­ton qui n’é­tait pas cré­di­té sur Get Back et qui eut un rôle impor­tant dans les deux der­niers albums), Klaus Voor­mann fait figure de talent touche-à-tout dont l’ombre magique et ins­pi­ra­trice plane sur l’en­semble de leur pro­duc­tion, jus­qu’aux car­rières solo, comme un fil dissimulé. Klaus Voor­mann, né à Ber­lin et de natio­na­li­té alle­mande, ren­con­tré au cours des années ham­bour­geoises, en 1960, a d’a­bord exer­cé son talent de peintre et gra­phiste pour le compte du plus fameux qua­tuor de la per­fide Albion. Son œuvre toute de lignes noires pro­je­tées façon “Ser­gent-Major”…

  • Affiche,  Art,  Blog,  Bootlegs,  Culture US underground,  Disques,  Droit d'auteur,  Festival,  Graphisme,  Internet et technologies,  Musique,  Psychédélique,  Rock,  Rolling Stones,  Spectacle,  Wolfgang's Vault

    Dans la crypte de Wolfgang

    Wolf­gang’s Vault est un site de dif­fu­sion de musique “live” en strea­ming, qui se pro­pose de déter­rer les bandes les plus mys­té­rieuses, les fameux boot­legs dont seuls ses tenan­ciers semblent déte­nir le secret quant à les dénicher. On peut notam­ment s’a­bon­ner à une news­let­ter heb­do­ma­daire, qui recense toutes les nou­velles bandes numé­ri­sées et dif­fu­sées sur Wolf­gang’s Vault (sec­tion “Concert Vault”). Une autre par­tie pro­pose des télé­char­ge­ments. D’autres sec­tions com­plètent l’offre autour de la musique : des vidéos inédites, des inter­views, des reliques en vente (vieux maga­zines, vieux tickets de concert, pro­duits déri­vés d’é­poque), des gale­ries de pho­tos, des pos­ters, un blog, un calen­drier des concerts à ave­nir aux États-Unis. La com­pa­gnie…

  • Art,  Court-métrage,  Culture US underground,  Disques,  Fender,  Funk,  Guitare,  John Frusciante,  Musique,  Photographie,  Pianiste,  Psychédélique,  Rock

    Niandra LaDes, autoportrait de John Frusciante en Marcel Duchamp

    Bar­ney Hos­kyns ter­mi­nait en 1996 son ouvrage en forme d’his­toire de la scène cali­for­nienne du hard-bop au funk-metal et au gang­sta rap en pas­sant par big Mama Cass (The Mamas and the Papas) ou Jim Mor­ri­son, le spectre de la came tra­ver­sant bien sûr ce road movie tout en frag­ments anec­do­tiques : Wai­ting for the sun. L’un des évé­ne­ments nar­rés qui clôt ce por­trait musi­cal de Los Angeles est la mort tra­gique de Hil­lel Slo­vak en 1988, âgé alors de 26 ans, d’une injec­tion fatale d’hé­roïne. S’il avait su quel allait être le des­tin de son suc­ces­seur au sein de l’ins­ti­tu­tion funk-rock Red Hot Chi­li Pep­pers… Au moment même ou Hos­kyns…

  • Batteur,  Blogosphère,  Contrebasse,  Disques,  Jazz,  Led Zeppelin,  Livres,  Motown,  Musique,  Psychédélique,  Rock

    Vincent Segal parle de Dazed and Confused

    Ça remonte à 2004. Vincent Segal (fameux vio­lon­cel­liste, bas­siste et touche à tout : Mat­thieu Che­did, Elvis Cos­tel­lo, Dick Anne­garn…) parle dans l’é­mis­sion de Fran­çois Bon Chiens noirs des seven­ties (dif­fu­sée sur France Culture). Le texte de Fran­çois Bon accom­pa­gné d’un extrait de Vincent Segal, au vio­lon­celle et sam­pleur… c’est sur le Tiers Livre ! Pour moi, la par­tie la plus réus­sie de l’ou­vrage de Fran­çois Bon est l’émou­vant por­trait qu’il dresse de John Bon­ham, de loin le plus abou­ti de son ouvrage. Le plus bel hom­mage que j’ai pu lire au meilleur bat­teur de tout le rock n’ roll, qui figure dans son livre Rock n’ Roll, un por­trait de Led…

  • Bar-Kays,  Basse,  Batteur,  Cinéma,  Critique,  Disques,  Festival,  Figures De La Soul,  Funk,  Guy Debord,  Jazz,  Musique,  Pianiste,  Psychédélique,  Stax,  Wattstax

    The Bar-Kays : d’Otis au funk synthétique doublé nylon

    D’a­bord, bien dis­tin­guer les Bar-Kays (sorte de défor­ma­tion orale du rhum blanc “Bacar­di”, leur bois­son favo­rite, dit-on) des Mar-Keys, l’autre for­ma­tion à mul­tiples télé­sco­pages de musi­ciens bien connus de la mai­son (Dunn, Crop­per, Hayes, Jack­son Jr. …). La pre­mière mou­ture des Bar-Kays com­prend Jim­my King (gui­tare), Ron­nie Cald­well (orgue), Pha­lon Jones (Saxo­phone), Ben Cau­ley (Trom­pette), James Alexan­der (basse) et Carl Cun­nin­gham (bat­te­rie). Pro­fes­sion­nels à 17 ans chez Stax, la mai­son fon­dée par les frère et sœur Jim Ste­wart et Estelle Axton (d’où l’apocope/aphérèse sur les noms, ST-AX), ils s’im­prègnent de leurs aînés issus de la for­ma­tion Mar-Keys et sur­tout de Boo­ker T. & The MG’s qui sera le qua­tuor sobre et groo­vy…

  • Art,  Art contemporain,  Avant-garde,  Bibliothèques,  BNF,  Cinéma,  Critique,  Culture de l'écrit,  Culture US underground,  Disques,  Expositions,  féminisme,  Festival,  Figures De La Soul,  Funk,  Jazz,  Musique,  Politique,  Psychédélique,  Rock

    A retenir : expositions et conférences

    Comme je les ai lis­tées dans mon télé­phone, j’en pro­fite pour les par­ta­ger, et m’en refaire du même coup un aide-mémoire. Tout d’a­bord, au Quai Bran­ly, “Un siècle de Jazz”, qui se ter­mine le 28 juin 2009, dépêchez-vous ! L’expo­si­tion Tati est tou­jours en cours à la Ciné­ma­thèque française. La ville de Paris pré­sente une expo­si­tion sur William Blake (pro­jec­tion de Dead Man de Jim Jar­musch – la BO est signée Neil Young – les 20 et 27 juin 2009 à 15h), voir aus­si le blog de Shige Gon­zal­vez, au Petit Palais et pro­longe celle sur le Petit Nico­las à l’Hô­tel de Ville. Les femmes artistes sont au Centre Pom­pi­dou : Elles. Pour…

  • Art,  Basse,  Batteur,  Bibliothèques,  Culture de l'écrit,  Disques,  Figures De La Soul,  Funk,  Jazz,  Motown,  Musique,  Psychédélique,  Rock

    Led Zep est-il funk ?

    (Hom­mage à John Paul Jones) On peut chas­ser assez faci­le­ment le cli­ché fai­sant du diri­geable pilo­té par nos quatre Bri­tan­niques un groupe réduit au hea­vy rock. La rava­geuse Gib­son Les Paul de Jim­my Page – élé­ment outran­ciè­re­ment repré­sen­ta­tif du « son » Led Zep – appe­lait (et avec quelle avi­di­té) ce cha­risme puis­sant mais jamais pom­peux ni même poseur du tan­dem ryth­mique John Paul Jones/John Bon­ham. Par ce même équi­libre des forces (qui n’a pour égal que sa repré­sen­ta­tion sym­bo­li­sée sur l’album Led Zep­pe­lin IV par quatre des­sins mys­tiques), le qua­tuor res­ta dans un équi­libre créa­tif per­ma­nent, com­po­sé de per­son­na­li­tés dif­fé­rentes et à la fois extrê­me­ment com­plé­men­taires, qui font de Led Zep une…

  • Basse,  Batteur,  Cinéma,  Disques,  Exploitation,  Festival,  Figures De La Soul,  Funk,  Musique,  Psychédélique

    I’m the son of a bad…

    J’en­vi­sage quelques pro­pos sur deux groupes négli­gés parce qu’ils ont assez mal pas­sé l’é­preuve du temps : The Bar-Kays (pour des rai­sons mul­tiples) et Kool & The Gang (l’al­bum épo­nyme de 1969, en particulier). En atten­dant, je vous laisse en com­pa­gnie des Bar-Kays au fes­ti­val Watts­tax en 1972, avec le ter­rible Lar­ry Dod­son au chant. J’ajoute une infor­ma­tion : le jeune Ver­non Burch qui joue de la gui­tare wah wah est âgé d’à peine 15 ans au moment du fes­ti­val. Il arrive donc devant Andy Fra­ser de Free qui joua à 16 ans au fes­ti­val de l’Île de Wight ! httpv://www.youtube.com/watch?v=pMw6GaA1-Ug

  • Basse,  Jazz,  Musique,  Psychédélique,  Rock

    La légende de l’Ox : John Entwistle

    John Ent­wistle est le bas­siste qui a don­né une éner­gie par­ti­cu­lière à la gui­tare basse au sein des for­ma­tions rock. Comme beau­coup de bas­sistes bri­tan­niques issus de la “Brit inva­sion”, son style a été à la fois très ins­pi­ré par les musi­ciens mai­son des grandes écu­ries de la soul et du rhythm and blues amé­ri­cains (j’ai déjà par­lé de Jamer­son et Kaye ici, mais on pour­ra évo­quer aus­si bien Donald “Duck” Dunn chez Stax Records, mais aus­si Bill Black, le contre­bas­siste d’El­vis Pres­ley qui fut le pre­mier a adop­ter la basse Fen­der lors de l’en­re­gis­tre­ment de Jail­house Rock – on dit que le car­net de com­mandes de basses de Leo Fen­der…