Catégorie : Funk

Le musi­cien et pro­duc­teur Nile Rod­gers, fon­da­teur avec Ber­nard Edwards (1952 – 1996) et Tony Thomp­son (1954 – 2003) du mythique CHIC, vient de mettre à dis­po­si­tion du public via son canal You­Tube des enre­gis­tre­ments numé­ri­sés de The Big Apple Band, groupe qui pré­fi­gure…

Il est né Robert Krei­nar à Pitts­burgh (Penn­syl­va­nie), on dit de lui qu’il fût un ancien cat­cheur.  Après une ado­les­cence pas­sée à étu­dier la musique clas­sique, Bob Bab­bitt apprend la contre­basse du haut de ses 15 ans (il est déjà,…

Le vété­ran du funk pion­nier était de pas­sage en région pari­sienne (Bobi­gny le 17/02/2011 puis Ivry le 18/02/2011), fait assez extra­or­di­naire pour être signa­lé quand on sait que l’homme, Sir Joe Quar­ter­man, s’est reti­ré de l’in­dus­trie musi­cale après un LP…

Dus­ty Fin­gers est une série de com­pi­la­tions de mor­ceaux groo­vy (et par ailleurs sou­vent tom­bés dans l’ou­bli) que les artistes hip-hop et élec­tro réin­ves­tis­saient dans des pro­duc­tions intel­li­gentes. Inven­taire scru­pu­leux des sources échan­tillon­nées en une tren­taine d’an­nées de hip-hop par…

Je conti­nue de recen­ser quelques noms des piliers de la basse chez Motown, à la suite de James Jamer­son, Bob Bab­bitt (une allu­sion seule­ment, j’y reviens bien­tôt), Wil­ton Fel­der. Nous conti­nue­rons d’é­vo­quer d’autres bas­sistes dont l’in­fluence aura été déter­mi­nante sur…

Cette magni­fique pro­gram­ma­tion se passe de com­men­taire !! Pour ma part, j’ai d’ores et déjà ma place pour voir jouer Gil Scott Heron. Mais j’en ai la pos­si­bi­li­té, je ravi­rais aus­si mes oreilles vaec Fred Wes­ley, Miro­slav Vitous ou encore…

David Byrne (Tal­king Heads) a réa­li­sé une ver­sion stu­pé­fiante du titre fameux Psy­cho Killer de l’al­bum 77, dans le film docu­men­taire Stop Making Sense, réa­li­sé par Jona­than Demme et pro­duit par Gary Goetz­man (1984). Byrne arrive d’un pas non­cha­lant sur…

Après avoir évo­qué il y a quelques mois les pre­miers disques de Gil Scott-Heron, il est temps de reve­nir sur le per­son­nage à l’oc­ca­sion de la paru­tion d’un excellent opus, sobre­ment et modes­te­ment inti­tu­lé I’m New Here (2010, XL Recor­dings).…

Voi­là un Mont­go­me­ry qui n’a pas eu la recon­nais­sance de son propre frère, l’illustre gui­ta­riste de jazz Wes Mont­go­me­ry. Le troi­sième frère, le ben­ja­min, Bud­dy Mont­go­me­ry, vibra­pho­niste (à noter qu’on le trouve au pia­no sur des ses­sions tar­dives des années…

1980. L’ho­ri­zon est sombre. Mar­vin fume des joints devant le vieux camion de bou­lan­ger amé­na­gé pour qu’il y (sur)vive avec son fils, sur la plage. Il lui arrive aus­si de com­men­cer le petit-déjeu­­ner au bour­bon et à la cocaïne. Des…

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Revenir en haut de page
%d blogueurs aiment cette page :