• Basse,  Contrebasse,  Disques,  Gainsbourg,  Industrie musicale,  Musiciens anonymes,  Musique,  Musique populaire,  Production musicale,  Psychédélique,  Rock

    Dave Richmond, bassiste de Histoire de Melody Nelson de Gainsbourg

      J’ai creu­sé cette affaire pen­dant plus de dix années. En l’ab­sence totale de cré­dits d’in­ter­pré­ta­tion (le livret est mutique), de nom­breuses hypo­thèses ont cir­cu­lé sur l’i­den­ti­té des musi­ciens assu­rant la ryth­mique de His­toire de Melo­dy Nel­son, ce flop com­mer­cial pas­sé inaper­çu en 1971 mais por­té aux nues dès les années 1990 pour atteindre le sta­tut “cultis­sime” dans les années 2000. Or, en 2011, à l’oc­ca­sion de recherches ico­no­gra­phiques pour l’illus­tra­tion d’un cof­fret, des pho­to­gra­phies de Gains­bourg au stu­dio Marble Arch ont refait sur­face. Il s’a­git des cli­chés réa­li­sés et conser­vés par Tony Frank des­ti­nés à illus­trer le livret de l’al­bum. Point de Her­bie Flo­wers, mais un Gains­bourg don­nant des…

  • Basse,  Disques,  Figures De La Soul,  Histoire de basses,  Motown,  Musique

    Un entretien avec James Jamerson (1979)

    On a sou­vent exa­gé­ré les pro­pos de James Jamer­son (1936 – 1983), tant il existe actuel­le­ment peu de sources et par consé­quent, une recru­des­cence d’af­fa­bu­la­tions, aus­si fan­tai­sistes les unes que les autres. Pour les dis­si­per un peu, je vous pro­pose une tra­duc­tion de l’in­ter­view de 1979 accor­dée au maga­zine Gui­tar Player, qui donne voix au cha­pitre au maître de la basse soul. Eton­nant, pas tant par le peu de révé­la­tions qu’il com­porte, mais par le témoi­gnage d’un bas­siste un peu amer – qui à l’é­poque n’est plus à la mode – et rend compte d’une vision très stricte et tra­di­tion­na­liste du rôle de bas­siste. Fina­le­ment, de quoi par­ti­ci­per encore un peu plus…

  • Basse,  Donny Hathaway,  Figures De La Soul,  Musique

    Phil Upchurch

    Il est impos­sible de négli­ger l’ap­port et le rôle de Phil Upchurch dans la musique afro-amé­ri­caine, dans la soul, le gos­pel, le blues, le jazz. À la fois bas­siste et gui­ta­riste, aus­si à l’aise et raf­fi­né sur les deux ins­tru­ments, il perce en 1961 avec le Phil Upchurch Com­bo et son You can’t sit down. Petite mer­veille de fac­ture clas­sique rhythm & blues, le titre consiste en un dia­logue ins­tru­men­tal entre la gui­tare, un orgue ham­mond déchaî­né et une basse, un saxophone. Fait anec­do­tique ou décou­verte déci­sive, c’est l’é­coute de la basse de Phil Upchurch sur ce disque qui décide John Bald­win, futur “John Paul Jones”, musi­cien de stu­dio bri­tan­nique…

  • Basse,  Fender,  Figures De La Soul,  Hip Hop,  Motown,  Musique,  Rock

    Raphael Saadiq et l’Univox Eagle Bass

    Les articles les plus brefs sont peut-être les plus plaisants. J’ai assez long­temps cher­ché l’o­ri­gine de l’é­trange basse qui a long­temps accom­pa­gné Raphael Saa­diq sur scène (jouée éga­le­ment par Dan­ny McKaye sur scène), avant qu’il ne soit “endor­sé” par la marque Per­for­mance. J’ai tou­jours pen­sé, de loin, qu’il s’a­gis­sait d’une étrange Fen­der consti­tuée de pièces éparses sévè­re­ment buri­nées. Mon hypo­thèse la plus plau­sible était qu’elle était consti­tuée d’un corps en aca­jou d’o­ri­gine incon­nue et d’un manche de Jazz Bass en érable dont on aurait déco­ré la tête en har­mo­nie avec la fini­tion aca­jou naturelle. Il n’en est rien : c’est une Eagle Bass fabri­quée par Uni­vox vers 1975, alors que l’ac­ti­vi­té…

  • Basse,  Batteur,  Contrebasse,  Fender,  Figures De La Soul,  Funk,  Guitare,  Histoire de basses,  Jazz,  Marvin Gaye,  Motown,  Musique,  Pianiste,  Rolling Stones,  The Beatles

    Bob Babbitt

    Il est né Robert Krei­nar à Pitts­burgh (Penn­syl­va­nie), on dit de lui qu’il fût un ancien cat­cheur.  Après une ado­les­cence pas­sée à étu­dier la musique clas­sique, Bob Bab­bitt apprend la contre­basse du haut de ses 15 ans (il est déjà, à cette époque, d’une cor­pu­lence impres­sion­nante) et joue dans l’or­chestre de son lycée puis dans de mul­tiples pubs. Deux ans plus tard, à l’oc­ca­sion d’un concert, il découvre les pos­si­bi­li­tés infi­nies offertes par la puis­sance de la basse élec­trique Fen­der et décide, clair­voyant, d’é­chan­ger sa grand’ mère acous­tique contre une Fen­der Jazz Bass (à laquelle il pré­fé­re­ra fina­le­ment la Fen­der Pre­ci­sion Bass). Puis, c’est le départ pour Detroit, quelque 400km plus…

  • Basse,  Contrebasse,  Disques,  Fender,  Festival,  Folk,  Folk Rock,  Gibson,  Guitare,  Led Zeppelin,  Les Paul,  Motown,  Musique,  Psychédélique,  Rock,  Rock critic,  Rolling Stones,  Violin Bass

    Larry the Mole – Canned Bass

    Lar­ry the Mole Tay­lor. Lar­ry la taupe, vision­naire bas­siste, éner­gie libé­rée dans un blues-rock aus­si exquis que som­nolent, celui du com­bo Can­ned Heat. Lar­ry Tay­lor fut bas­siste du groupe de sa for­ma­tion en 1965 à 1970, ce qui lui lais­sa le temps de gra­ver d’ex­cel­lents albums et de faire une démons­tra­tion de transe bas­sis­tique en 1969 à Woodstock. L’un de ses deux chan­teurs et gui­ta­riste au bot­tle­neck, inter­prète de On the Road Again et Going up the Coun­try (entre autres), Alan Wil­son,– sur­nom­mé “la chouette aveugle” en rai­son d’une forte myo­pie dont on peut pré­sup­po­ser qu’elle était fort inva­li­dante – décède d’ex­cès d’hé­roïne en pleine gloire. À ces mêmes mau­dits…

  • Basse,  Contrebasse,  Fender,  Folk,  Histoire,  Histoire de basses,  Jazz,  Musique,  Psychédélique,  Violin Bass

    Chuck Berghofer

    Mais qui est donc Chuck Ber­gho­fer ? L’au­teur de ce qui reste pro­ba­ble­ment le glis­san­do de contre­basse le plus fameux de la musique popu­laire qui ait été gra­vé dans le vinyle au XXe siècle. Allez, je vous laisse avec lui, une his­toire de bottes qui ne font rien de plus que mar­cher… On est en 1966 et Chuck Ber­gho­fer double la ligne de basse élec­trique jouée au média­tor par Carol Kaye… Pro­cé­dé revi­si­té quelques années plus tard par Her­bie Flo­wers pour Lou Reed, sur Walk on the Wild Side. httpv://www.youtube.com/watch?v=yRkovnss7sg

  • Afro-Beat,  Avant-garde,  Basse,  Batteur,  Contrebasse,  Disques,  Fender,  Festival,  Figures De La Soul,  Funk,  Herbie Hancock,  Histoire de basses,  Jazz,  Motown,  Musique,  Pianiste,  Psychédélique,  Rock

    Michael Henderson dans Jazz Hot (1973)

    Je conti­nue de recen­ser quelques noms des piliers de la basse chez Motown, à la suite de James Jamer­son, Bob Bab­bitt (une allu­sion seule­ment, j’y reviens bien­tôt), Wil­ton Fel­der. Nous conti­nue­rons d’é­vo­quer d’autres bas­sistes dont l’in­fluence aura été déter­mi­nante sur la musique popu­laire telle que nous la connaissons. Par­mi les pre­miers héri­tiers de cette pre­mière géné­ra­tion de péle­rins de la basse élec­trique, on remarque ce jeune pro­dige que fût Michael Hen­der­son, qui rem­pla­ça l’an­glais Dave Hol­land qui sou­hai­tait se consa­crer à la contre­basse (il faut revoir sa fan­tas­tique per­for­mance à la basse Fen­der en 1969 au Fes­ti­val de Wight) au sein du groupe de Miles Davis en 1970. Rapide cal­cul,…

  • Basse,  Contrebasse,  Fender,  Gibson,  Guitare,  Histoire de basses,  Led Zeppelin,  Musique,  Rock,  Rolling Stones

    Bill Wyman et Travis Bean

    Tra­vis Bean com­mence à pro­duire des ins­tru­ments ori­gi­naux en 1974 en Cali­for­nie. Dans la mou­vance des ins­tru­ments élec­triques nova­teurs ini­tiée par des luthiers comme Alem­bic (dont John Paul Jones devint un ambas­sa­deur, sur la fin du Led Zep­pe­lin), Tra­vis Bean pro­po­sait des ins­tru­ments aux essences de bois recher­chées, au desi­gn sin­gu­lier, et une élec­tro­nique pour­voyeuse de sons clairs et puissants. C’est notam­ment dans les mains de Bill Wyman que l’on aper­çut en 1978 une basse à dia­pa­son court de chez Tra­vis Bean (on peut voir cette basse dans les vidéo­clips de Miss You et Start Me Up quelques années plus tard, ain­si que dans la plu­part des images de la…

  • Basse,  Contrebasse,  Disques,  Gainsbourg,  Musique,  Rock,  Rolling Stones

    Bill in the shadow

    Bill Wyman, le “Stone alone” comme il s’au­to­pro­clame dans sa propre bio­gra­phie, disait ne pas pou­voir jouer de basse Fen­der à dia­pa­son stan­dard (34 pouces, la dis­tance qui sépare le cor­dier de la pre­mière case du manche). Il regret­tait la taille de ses mains, qui ren­dait son jeu dif­fi­cile sur une grande basse. Il a donc jeté son dévo­lu sur une toute petite basse Fen­der Mus­tang Bass, lan­cée pour un mar­ché d’é­tu­diants et d’a­do­les­cents aux bras encore courts, voire pour les mômes. C’est la même basse que l’on entend au désas­treux fes­ti­val d’Al­ta­mont en 1969 (pas à cause de leur musique, voir le film des frères Maysles, Gimme Shel­ter) et…