• Basse,  Contrebasse,  Folk,  Motown,  Musique,  Psychédélique,  Rock

    Joe Osborn

    OK, vous connais­sez le par­ti-pris de ce lieu d’ex­pres­sion : par­ler de bas­sistes qui parlent peu ! Plu­tôt que de l’a­gi­té des har­mo­niques, par­ler du bas­siste assis au fond de la cabane qui sert de stu­dio, là-bas vau­tré sur la chaise, un cen­dar’ à ses pieds ! Bref, le bas­siste au ser­vice de la musique, pas de son ego… Pour notre homme du jour, le quart de disque qui lui revient, part certes rela­tive, est cepen­dant à éle­ver à l’ex­po­sant de son talent (moi qui ai tou­jours été un désastre mathé­ma­tique). Joe Osborn, je ne peux même pas en dire plus. C’est un jeu qui ne se com­mente pas, il se goûte. À l’é­poque,…

  • Bar-Kays,  Basse,  Contrebasse,  Disques,  Fender,  Figures De La Soul,  Funk,  Guitare,  Herbie Hancock,  Jazz,  Motown,  Musique,  Pianiste,  Roy Ayers,  Stax

    Monk Montgomery, pionnier du groove électrique

    Voi­là un Mont­go­me­ry qui n’a pas eu la recon­nais­sance de son propre frère, l’illustre gui­ta­riste de jazz Wes Mont­go­me­ry. Le troi­sième frère, le ben­ja­min, Bud­dy Mont­go­me­ry, vibra­pho­niste (à noter qu’on le trouve au pia­no sur des ses­sions tar­dives des années 1990, alors que Roy Ayers tient les mailloches !), a pro­ba­ble­ment subi le même sort, se reti­rant qua­si­ment de la scène pour vivre de l’en­sei­gne­ment de la musique et de ses­sions en studio. C’est par une inter­view de Carol Kaye au site BassPlayer.tv que j’ai pu décou­vrir William Howard “Monk” Mont­go­me­ry (1921 – 1982), qu’elle qua­li­fie de pion­nier de la basse élec­trique au sein des for­ma­tions Big Band Jazz, eu égard au…

  • Basse,  Culture US underground,  Disques,  Figures De La Soul,  Lenny Bruce,  Motown,  Musique,  Psychédélique,  Rock,  Stax

    Brad Campbell, ou l’alter ego soul de Janis Joplin

    Il fait par­tie des bas­sistes en retrait, au ser­vice de l’en­semble et dans la tra­di­tion de la contre­basse, qui par­ti­cipent à l’as­sise ryth­mique des com­po­si­tions, scel­lant quelques lignes dépouillées mais impa­rables : les James Jamer­son, Paul McCart­ney, Duck Dunn, Wil­ton Fel­der, Bob Bab­bitt. À ceux-là l’oc­ca­sion m’est ici offerte d’en ajou­ter un autre, et par là-même de lui rendre justice. Je veux par­ler de Brad Camp­bell, bas­siste nord amé­ri­cain (cana­dien, plus pré­ci­sé­ment) qui entraî­na l’in­flexion soul façon Stax/Volt du Koz­mic Blues Band, le deuxième groupe de Janis Joplin (après le défunt et tout aus­si – sinon davan­tage – mythique Big Bro­ther & The Hol­ding Com­pa­ny, dont ne res­tait qu’un res­ca­pé, le…

  • Basse,  Batteur,  Disques,  Figures De La Soul,  Funk,  Marvin Gaye,  Motown,  Musique

    Marvin et Ostende

    1980. L’ho­ri­zon est sombre. Mar­vin fume des joints devant le vieux camion de bou­lan­ger amé­na­gé pour qu’il y (sur)vive avec son fils, sur la plage. Il lui arrive aus­si de com­men­cer le petit-déjeu­ner au bour­bon et à la cocaïne. Des ennuis fis­caux le poussent à s’é­va­der sur cette plage d’Hawaii. Un pro­mo­teur belge, Fred­dy Cou­seart, convainc Mar­vin Gaye, dans de sales draps, de venir se mettre au vert (sans blague) à Ostende. 1981. Mar­vin a été fil­mé en répé­ti­tion dans sa suite d’hô­tel avec ses musi­ciens (de jeunes recrues, com­pa­ré aux Funk Bros. de Detroit) : Deon Estus à la basse (dont le son mar­que­ra défi­ni­ti­ve­ment le style soul-pop très…

  • Batteur,  Disques,  Funk,  Jazz,  Lecture,  Librairie,  Littérature,  Livres,  Marvin Gaye,  Motown,  Musique,  P-Funk,  Pianiste

    Marvin Gaye vu par Michael Eric Dyson

    L’ou­vrage Mar­vin Gaye, L’ange de la soul a paru en 2006 chez Naïve, Hoa Nguyen en a assu­ré la traduction. Ce livre me laisse un peu miti­gé mal­gré la teneur des témoi­gnages et la richesse du maté­riau oral. À ma sur­prise, Dys­on, par ailleurs pas­teur bap­tiste, semble avoir écar­té le filtre d’une her­mé­neu­tique pseu­do-évan­gé­liste pour nous livrer un por­trait sans fard de Mar­vin, n’hé­si­tant pas à évo­quer les ques­tions de la luxure, des drogues, du trouble psy­chique  (entre autres). Il trace notam­ment le por­trait décom­plexé d’un homme sexiste et volon­tiers ouver­te­ment homophobe. L’au­teur est allé trou­ver les élé­ments qui per­mettent de recons­truire la trame des affects qui ont façon­né l’œuvre sonore…

  • Disques,  Fender,  Gibson,  Guitare,  Jazz,  Led Zeppelin,  Les Paul,  Motown,  Musique,  Rock,  Rolling Stones

    Les was more !

    Les Paul, de son vrai nom William Les­ter Pol­fuss, émé­rite gui­ta­riste et inven­teur, com­pa­gnon de longue route de la firme Gib­son, vient de s’é­teindre à l’âge de 94 ans. Si on lui doit le modèle de gui­tare pro­duit par Gib­son, deve­nue à elle seule ex-aequo avec la toute aus­si mythique Fen­der Stra­to­cas­ter la plus fameuses des gui­tares élec­triques “solid body” (corps plein), Les Paul était éga­le­ment un fin connais­seurs d’ef­fets élec­tro­niques, qu’il uti­li­sait à satié­té (le Pul­ve­ri­zer, une sorte de géné­ra­teur de boucles échan­tillon­nées, pré­fi­gu­rait le Jam Man com­mer­cia­li­sé par Boss vers 1995). On lui doit aus­si une par­ti­ci­pa­tion remar­quable au déve­lop­pe­ment des tech­niques d’en­re­gis­tre­ment mul­ti­piste (pour mémoire, chez Motown, les…

  • Batteur,  Blogosphère,  Contrebasse,  Disques,  Jazz,  Led Zeppelin,  Livres,  Motown,  Musique,  Psychédélique,  Rock

    Vincent Segal parle de Dazed and Confused

    Ça remonte à 2004. Vincent Segal (fameux vio­lon­cel­liste, bas­siste et touche à tout : Mat­thieu Che­did, Elvis Cos­tel­lo, Dick Anne­garn…) parle dans l’é­mis­sion de Fran­çois Bon Chiens noirs des seven­ties (dif­fu­sée sur France Culture). Le texte de Fran­çois Bon accom­pa­gné d’un extrait de Vincent Segal, au vio­lon­celle et sam­pleur… c’est sur le Tiers Livre ! Pour moi, la par­tie la plus réus­sie de l’ou­vrage de Fran­çois Bon est l’émou­vant por­trait qu’il dresse de John Bon­ham, de loin le plus abou­ti de son ouvrage. Le plus bel hom­mage que j’ai pu lire au meilleur bat­teur de tout le rock n’ roll, qui figure dans son livre Rock n’ Roll, un por­trait de Led…

  • Art,  Basse,  Batteur,  Bibliothèques,  Culture de l'écrit,  Disques,  Figures De La Soul,  Funk,  Jazz,  Motown,  Musique,  Psychédélique,  Rock

    Led Zep est-il funk ?

    (Hom­mage à John Paul Jones) On peut chas­ser assez faci­le­ment le cli­ché fai­sant du diri­geable pilo­té par nos quatre Bri­tan­niques un groupe réduit au hea­vy rock. La rava­geuse Gib­son Les Paul de Jim­my Page – élé­ment outran­ciè­re­ment repré­sen­ta­tif du « son » Led Zep – appe­lait (et avec quelle avi­di­té) ce cha­risme puis­sant mais jamais pom­peux ni même poseur du tan­dem ryth­mique John Paul Jones/John Bon­ham. Par ce même équi­libre des forces (qui n’a pour égal que sa repré­sen­ta­tion sym­bo­li­sée sur l’album Led Zep­pe­lin IV par quatre des­sins mys­tiques), le qua­tuor res­ta dans un équi­libre créa­tif per­ma­nent, com­po­sé de per­son­na­li­tés dif­fé­rentes et à la fois extrê­me­ment com­plé­men­taires, qui font de Led Zep une…

  • Disques,  Figures De La Soul,  Funk,  Jazz,  Motown,  Musique

    Wilton Felder, Kool Jazz

    Wil­ton Felder J’ai cher­ché long­temps des preuves sur Wil­ton Fel­der (né le 31/08/1940, à Hous­ton, Texas), dans les cré­dits des disques et en pho­to­gra­phies. Je crois désor­mais avoir les deux. Pour faire court, Wil­ton Fel­der, est, aux côtés des deux bas­sistes “mai­son” les plus recon­nus de la Motown, James Jamer­son et Bob Bab­bitt, un bas­siste de ses­sion mais aus­si saxo­pho­niste au sein du groupe de rhythm & blues The Cru­sa­ders. Autant dire que si l’homme est vir­tuose, que ce soit au ténor ou à la basse Fen­der, il reste dans l’ombre de Jamer­son (il faut se sou­ve­nir que le regain d’in­té­rêt des musi­ciens pour Jamer­son est consé­cu­tif à Stan­ding in…

  • Avant-garde,  Basse,  Batteur,  Culture US underground,  Disques,  Expositions,  Figures De La Soul,  Funk,  Guy Debord,  Motown,  Musique,  Pianiste,  Rock

    L’art du “mashup” musical : The Beatles meet Marvin Gaye

    Lucia­no Albo, song­wri­ter et pro­duc­teur bré­si­lien, a réa­li­sé un étonnant/détonnant mashup entre les Beatles et le roi de la soul nord-amé­ri­caine Mar­vin Gaye. Pour qui l’i­gnore, un mashup musi­cal est la réunion en un même mor­ceau de deux com­po­si­tions dis­tinctes, sur le prin­cipe de la recherche d’un “point d’hy­bri­da­tion”, accroche ryth­mique ou mélo­dique. On l’ap­pelle éga­le­ment dans le jar­gon des pro­duc­teurs boot­leg­ging ou bas­tard pop (on retrouve éga­le­ment le terme mashup en infor­ma­tique, le terme est répan­du dans le mélange/superposition d’ap­pli­ca­tions web 2.0, comme les API de micro­blog­ging et bien d’autres, mais aus­si en mon­tage vidéo ; sur les mêmes bases du cou­per-copier-dépla­cer-ren­ver­ser-col­ler). Ici, Albo réa­lise un mashup auda­cieux : à un…